Roberto Martinez sera bien le sélectionneur de la Belgique jusqu' après la Coupe du Monde 2022.

L'information a été officialisée ce mercredi matin via une vidéo sur le compte Twitter officiel de l'Union belge. On peut y voir Eden Hazard jouer avec la Belgique à FIFA 20, avant de voir apparaître Roberto Martinez comme entraîneur des Diables rouges. "Alors, quel coach on va avoir ? Suspense, suspense, suspense. Mais non. C'est pas lui ? Oh Robertooo... Le coach il a signé, c'est bien ça. Le coach il a signé olé olé", a réagi le Brainois avant de contacter Lukaku. "Rom, tu as vu ? Le coach il a signé. C'est une bonne nouvelle"

C'est la fin d'une longue saga, même si la prolongation du sélectionneur espagnol était attendue depuis un moment, comme nous vous le révélions il y a quinze jours. Roberto Martinez, également nommé directeur technique de la fédération pour poursuivre le travail qu'il avait repris ad interim, a un contrat qui court jusqu'au 31 décembre 2022. Il touchera trois millions d'euros par an.

Roberto Martínez, qui commentera cette prolongation lors d'une conférence de presse donnée à 12h, nous en dit déjà un peu plus par communiqué. "En raison du report de l’EURO, il était impossible de mettre un terme à notre collaboration aujourd’hui. L’URBSFA a élaboré un plan ambitieux qui me motive encore davantage, et ce, tant à court qu’à long terme. Les deux ans et demi à venir seront particulièrement intenses pour notre équipe nationale avec l’EURO, la Nations League, les matches de qualification pour la Coupe du Monde 2022 et ce tournoi final. Je ne peux qu'être heureux et fier de pouvoir continuer à travailler et à préparer l'avenir du football belge", a réagi le Catalan.

Peter Bossaert, le CEO de l'Union Belge est ravi de cette prolongation. "Nous sommes très heureux et particulièrement fiers de cette prolongation de contrat. Avec cette fantastique génération de Diables Rouges et Roberto Martínez comme entraîneur fédéral, nous occupons sans discontinuer la première place du classement mondial de la FIFA depuis septembre 2018. Avec la Ligue des Nations, le Championnat d’Europe et la Coupe du Monde 2022, nous serons probablement confrontés aux années les plus importantes de notre histoire footballistique. Nous voulions faire tout notre possible afin que notre équipe puisse commencer ce cycle dans des conditions optimales. Avec Roberto, nous gardons non seulement un entraîneur du top, un véritable gentleman mais aussi l'ambassadeur idéal du football belge en nos rangs. Et avec lui en tant que directeur technique, nous allons continuer à travailler pour améliorer nos structures sportives et préparer nos nouvelles générations pour l'avenir. Nous voulons continuer à nous développer, avec toutes nos équipes nationales et avec l'ensemble du football belge", a-t-il écrit.

Medhi Bayat, président de l'Union belge, est également très content: "Le management a fait du très bon travail pour parvenir à cet accord. Roberto a réussi à réunir à nouveau toute la nation autour des Diables Rouges. Flamands et Wallons, francophones, néerlandophones ainsi que germanophones, et ce, quelle que soit la couleur de peau. Il n'a pas seulement construit cette équipe, mais lui a aussi donné une identité et un visage clairs. L'année prochaine, nous voulons briller lors de l’EURO et en 2022, nous voulons faire encore mieux qu'en 2018 !"