Marc Wilmots a - enfin - signé son nouveau contrat à la tête de l'équipe nationale, a révélé mercredi l'entraîneur des Diables Rouges après avoir dirigé son premier entraînement sur le sol brésilien. Il n'a en revanche pas précisé où et quand, lors de sa conférence de presse à l'hôtel des joueurs à Mogi das Cruzes.

Un accord était conclu entre les parties depuis la mi-avril. Il avait alors été précisé que Wilmots s'était engagé pour quatre années supplémentaires, soit jusqu'au mondial-2018 en Russie. Mais lors du dernier jour du stage en Suède, surprise. Le sélectionneur explique qu'il y a bien un accord verbal, mais qu'aucun document officiel ne l'a encore concrétisé. Il avait alors ajouté qu'il attendait de voir prolonger les contrats des membres de son staff avant de signer lui même.

"Ce que j'ai maintenant fait", a-t-il déclaré mercredi. "Après Vital (Borkelmans, son adjoint), Mario (Innaurato, le préparateur physique), et Kris Van Crombrugge (le docteur). L'accord avec Lieven Maesschalk doit encore ête signé et l'entraîneur des gardiens Erwin Lemmens veut poursuivre avec nous. Mais il est également au service de Lokeren et certaines choses doivent donc encore être éclaircies. Je veux en tout cas qu'il continue, et j'espère que cela va s'arranger", a-t-il conclu après avoir confirmé qu'il avait personnellement prolongé son contrat jusqu'en 2018.

Les Diables Rouges se sont entraînés pour la première fois au Brésil

Les Diables Rouges se sont (légèrement) entraînés pour la première fois au Brésil, mercredi à 11 heures locales sur les terrains d'entraînement de leur hôtel à Mogi das Cruzes, le Paradise Golf and Lake Resort, et sous la pluie. La séance à laquelle ont participé tous les joueurs, Romelu Lukaku y compris, a duré un peu plus d'une heure. Elle a essentiellement consisté en des exercices de stabilisation et des étiremennts. Un deuxième entraînement d'une heure et quart, à huis clos, celui là, est prévu plus tard dans la journée (16h00). L'accent y sera mis sur la crculation du ballon.

"Tous les bobos sont effacés", s'est félicité Wilmots, "et vous avez vu que je disposais de mes 23 joueurs. On y a été en douceur parce que je ne voulais prendre aucun risque après les deux jours libres et le long voyage, mais cela ne va pas durer. Les joueurs auront selon moi totalement récupéré dès ce soir..."

Lukaku, remis de sa blessure à la cheville encourue samedi face à la Tunisie (1-0), est opérationnel. "Il ne ressent plus rien depuis lundi soir", a précisé Wilmots, "l'incident est oublié..."

Le sélectionneur s'est pas ailleurs félicité de la rapide installation sur place après l'arrivée tardive mardi soir. "Il nous reste bien sûr des choses à découvrir", a-t-il convenu, "mais quel plaisir d'être ici après ces trois semaines de préparation".

Le programme de jeudi prévoyant un match amical à huis clos contre les Etats-unis pourrait être modifié. Le départ pour Belo Horizonte est en revanche maintenu dimanche, deux jours avant l'entrée en lice dans ce Mondial contre l'Algérie, le premier adversaire dans le Groupe H, à l'Estadio Mineirao.

Le match d'entraînement contre les Etats-Unis sur la sellette

Le match amical Belgique - Etats-Unis, qui devait se dérouler à huis clos jeudi à Sao Paulo risque fort d'être annulé, et n'aura en tout cas certainement pas lieu sur le stade initialement prévu, a annoncé le coach belge Marc Wilmots après l'entraînement matinal de mercredi à Mogi das Cruzes.

La crainte d'inextricables problèmes de traffic dans la mégalopole Paulista où a lieu le match d'ouverture Brésil - Croatie à 17 heures locales, est à la base de ce revirement. "Je ne veux pas prendre le risque de perdre 5 heures dans les trajets", a en effet expliqué Wilmots. "Ce serait pure folie de ma part..."

Wilmots n'est en revanche pas opposé à un déplacement de la rencontre sur le terrain d'entraînement des Belges à Mogi das Cruzes. "Il est parfait et on y accueillera très volontiers Jurgen Klinsmann et son équipe s'il y consent. Je dois encore le contacter à ce sujet. Sinon on fera autre chose. Je pense par exemple à une opposition entre nous avec Frank De Bleeckere ici présent comme arbitre. Mais également à huis clos. Parce que je ne veux pas vous dévoiler mon équipe. On est à la Coupe du monde ici, et plus à la veille de Belgique - Luxembourg à Genk", conclut Wilmots. "Je ne peux plus me permettre de jouer cartes sur table..."