Oud-Heverlee Louvain a décidé de se pourvoir en appel de la suspension de quatre rencontres effectives infligée mardi par la Commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) à l'encontre de son joueur Bjorn Ruytinx, a indiqué le club louvaniste mercredi dans un communiqué. L'appel sera examiné vendredi.

Mardi, l'URBSFA avait décidé de suspendre le capitaine d'OHL pour quatre rencontres effectives et d'une amende de 800 euros à la suite de son comportement "déplacé et incorrect" après son tackle sur Mehdi Carcela (Standard) le 8 décembre lors du match de la 18e journée de la Pro League OHL-Standard (0-0). Une sanction identiquement la même que celle prononcée à l'encontre de Mehdi Carcela, qui avait solidement giflé Ruytinx après avoir été tacklé violemment par 'El Toro'.

"OHL veut, dans l'intérêt de la sécurité juridique, renvoyer le dossier devant le comité d'appel de la Commission des litiges", selon le communiqué. "L'utilisation unique d'une faille dans le règlement (la sanction pour comportement inadapté) pour suspendre un joueur à la suite d'une phase qui a déjà été jugée par l'arbitre, pourrait dans le futur amener à remettre en question chaque phase litigieuse après la rencontre."

"De plus, il est inacceptable que l'expression du visage ait été utilisée comme argument de punition. Apparemment un sourire est puni de la même manière qu'un coup."