STANDARD 3 LA LOUVIÈRE 1

STANDARD: Carini; Turaci, Okpara, Dragutinovic, Vandooren; Soderstrom, Walasiak, Moreira (88e Enakarhire), Walem (75e Meyssen); Goossens (71e Olondo), Aarst.

LA LOUVIÈRE: Proto; Bryssinck, Siquet, Olivieri, Arts, Klukowski; Cooreman, Ernst, Rogerio; Magro (64e Odemwingie), Kenmogne.

ARBITRE: M.De Bleeckere.

AVERTISSEMENTS: Cooreman, Rogerio, Arts.

LES BUTS: 14e, 27e et 36e Aarst (3-0), 39e Kenmogne (3-1).

En inscrivant les trois buts de son équipe, Aarst a offert aux siens une sérieuse option pour les demi-finales même si le but de Kenmogne permet aux Louviérois d'entretenir encore l'espoir. Mais pour concrétiser le rêve d'une qualification, les `Loups´ devront faire le jeu et mettre la défense liégeoise sous pression pour le match retour. Un phénomène auquel ils ont été rarement habitués cette saison.

Si, du côté du Standard, Dominique D'Onofrio pouvait disposer de l'équipe annoncée, Ariel Jacobs, quant à lui, réserva quelques surprises de taille dans sa sélection. Proto effectuait son retour après avoir purgé sa suspension en championnat, mais les `Loups´ enregistraient quatre nouvelles arrivées puisque Rogerio, Magro, Kenmogne mais surtout Cooreman reléguaient Haydock, Teelen sur le banc et, plus étonnant... Tilmant dans les tribunes.

Hat-trick parfait

Ariel Jacobs misait donc sur une formation résolument défensive puisque deux demi-défensifs (Ernst et Rogerio) étaient positionnés devant une défense de cinq éléments. Les intentions hennuyères étaient claires: il fallait priver Walem et Moreira de ballons. Les Liégeois profitèrent des difficultés louviéroises dans la conservation du ballon pour procéder par le flanc droit où Goossens, deux fois, puis Walasiak trouvèrent à trois reprises Aarst (3-0) pour un hat-trick qui laissa les `Loups´ sans réaction même si ceux-ci réclamèrent une faute de main du Norvégien sur sa troisième réalisation.

Carini, pour sa part, s'était employé à retarder un éventuel retour louviérois au prix d'un superbe réflexe lorsqu'il repoussa l'essai à bout portant de Kenmogne alors que les `Rouches´ menaient à cet instant par deux buts d'écart.

C'est en effet après le troisième but contesté d'Aarst que le portier uruguayen du Standard s'avoua vaincu lorsque le coup de coin de Klukowski détourné par la tête d'Aarts permit à Kenmogne de rendre espoir à ses couleurs six minutes avant le repos (3-1).

Une période louviéroise

Les Louviérois abordèrent la seconde période animés d'intentions plus offensives et il s'en fallait d'ailleurs de très peu pour que les `Loups´ ne parviennent à exploiter l'un ou l'autre égarement de la défense liégeoise. Même si Goossens, bien en jambes, faillit tuer tout suspense à deux reprises, ce fut Bryssinck, auteur d'un tir croisé, qui se ménagea la plus belle occasion.

Les `Rouches´ n'en menaient plus large et tentèrent de procéder en contre pour surprendre une défense louviéroise bien assise sur ses bases. Dominique D'Onofrio remplaça alors Goossens par Olondo mais le jeune attaquant, beaucoup trop nonchalant, ne put insuffler le sang neuf escompté par les siens. Les `Loups´ dirigeaient une rencontre que les `Rouches´ se contentaient de gérer jusqu'au coup de sifflet final.

© Les Sports 2003