SAINT-TROND De l'avis même de Jacky Mathijssen, l'équipe carolorégienne a fourni sa plus mauvaise mi-temps depuis le début du championnat, samedi, au Staaien. Mais, dominés au niveau de l'entrejeu, les Zèbres ont bien réagi après le repos et mérité le bon point qu'ils ont récolté.

Il s'en fallut même de très peu pour que le Sporting remporte sa quatrième victoire consécutive sous l'impulsion, principalement, d'un excellent Orlando que son entraîneur eut la bonne idée de faire monter au jeu alors qu'il fallait impérativement tenter une manoeuvre. Les Hennuyers avaient laissé jouer des Limbourgeois pourtant peu impressionnants et le but inscrit de la... cuisse par Kalisa, sur un coup de coin délivré par Buvens, se justifiait amplement. Tout s'avéra donc différent en deuxième mi-temps, mais non sans que Laquait n'évite le pire peu après la reprise, quand il intervint du pied devant Kimoto que Buvens avait alerté dans l'axe. Ce fut, il est vrai, la seule action trudonnaire avant l'ultime égalisation, car on se rendit compte qu'avec Bangoura et Orlando, en mouvement continuel, les Carolos étaient beaucoup plus présents sur le terrain tandis que les défenseurs trudonnaires donnèrent une impression de fébrilité. Il est vrai qu'Orlando aurait déjà pu égaliser juste avant l'heure de jeu lorsqu'il surprit Delorge et évita deux opposants au prix de jolis crochets mais tira à côté du but. Moins de deux minutes plus tard, Macquet isola Oulmers, qui se heurta à Belic, et le match avait définitivement changé d'âme, si bien que l'inévitable se produisit sous l'effet d'une déviation d'Oulmers au profit d'Orlando, qui dépassa Diabate par le flanc gauche et adressa un petit centre précis en retrait que Bangoura exploita au premier poteau. Visiblement, les Zèbres, désormais supérieurs, tenaient alors le bon bout, ce qu'ils confirmèrent par Orlando, encore lui, qui ne manqua pas l'aubai- ne à la suite d'une passe en retrait hasardeuse de Van Imschoot pour s'en aller contourner Belic. Une occasion à la faveur d'un superbe effort personnel par l'axe, un assist victorieux au bout d'une formidable accélération par l'aile et un but: Jacky Mathijssen avait vu juste en lançant son attaquant brésilien qui avait changé la donne, mais Van Imschoot se racheta de sa bévue préalable en distillant un coup franc pour la tête du petit de Ceulaer.

Charleroi était plus fort que Saint- Trond mais n'avait joué qu'une mi-temps si bien que, sur l'ensemble des nonante minutes, le partage était plutôt juste.

pour s'en aller contourner Belic. (PHOTO NEWS)

© Les Sports 2004