Comme Gilbert Bodart autrefois, Fred Vanderbiest a tenu sa promesse. Laquelle? Offrir la (re)montée en D1 à Ostende, avec une équipe qui était loin de faire figure de favorite à l'aube de la saison. Promu au terme du tour final en 2004, mais redescendu un an plus tard, le KVO revient cette fois parmi l'élite grâce au titre conquis à trois journées de la fin dimanche.

Après le nul (1-1) de Roulers, l'ancien club de leur entraîneur de 2001 à 2007, samedi à Westerlo, et la débâcle, 4-1, de Mouscron-Peruwelz, vendredi à Lommel, il "suffisait" en effet aux Côtiers de vaincre l'AS Eupen à Mariakerke, une mission difficile mais menée avec succès, 1-0 (Baptiste Schmisser, 42-ème), pour enfin revoir la Pro League.

"Tant pis pour elle", rigole l'entraîneur atypique d'Ostende. "Nous savons très bien qu'elle souhaitait réintégrer Westerlo, qui malgré son énorme budget devra passer par le tour final. Mais moi j'ai toujours dit aux joueurs qu'on terminerait devant. Vous pouvez le leur demander..."

Ostende, qui vient de rafler 19 points sur 21, en compte désormais 10 de plus que Mouscron-Peruwelz et Westerlo à 3 matches de la fin, et ne peut donc plus être rejoint.

C'est la 4-ème montée en 20 ans d'Ostende, qui a même connu la D3 au début du siècle (en 2001-2002 et 2002-2003).

Le KVO avait en effet remporté le tour final en 1993, et le titre en 1998. Son meilleur classement en D2 depuis 2006 était la 4-ème place de la saison passée...