WAREGEM Une fusion ne donne pas toujours un mariage heureux, mais force est de constater que ce n'est pas le cas de Zulte-Waregem. Le club né de l'union du Zultse VV et du KSV Waregem est ainsi passé depuis le 1er juillet 2001, date officielle de la fusion (officiellement, il y a eu un changement de dénomination de Zultse VV et SV Zulte-Waregem avec démission du KSV Waregem), de l'anonymat de la division 3 au podium de la division 1. Avec un noyau fait de professionnels et de semi-professionnels, le club flandrien pratique même, selon certains, le plus beau football de l'élite.

Pourtant, l'histoire de Zulte-Waregem n'est pas à proprement parler un long fleuve tranquille. Les clubs qui lui donnèrent naissance sont eux-mêmes issus de fusions. Ainsi, le Zultse VV est né en 1976, sur les cendres du Voetbal Sportkring Zulte et du Voetbalclub Zulte Sportief. Le plus haut fait d'armes de celui-ci est un titre de champion en promotion en 1999, sans compter une place de second en championnat de division 3, avant l'union.

Le KSV Waregem est un club plus connu des amateurs de football. Né peu après la seconde guerre mondiale, de la fusion entre le FC Waereghem Sportief et le Red Star Waereghem, il parvint en division 1 en 1966. Il fit l'ascenseur en 1972, pour remonter une saison plus tard, et ce jusqu'en 1994.

Il vécut sa dernière saison parmi l'élite un an plus tard, et descendit les échelons rapidement. Mais qui a pu oublier sa fabuleuse épopée européenne en 1985-1986, consécutive à la 4e place décrochée la saison précédente (meilleur classement du club en D 1, comme en 1967-68 et 1992-93) ? Le Milan AC, éliminé en quart de finale, Hadjuk Split, Ossasuna et Aarhus s'en souviennent en tout cas!

Issu de clubs à l'agonie, Zulte-Waregem a donc commencé son ascension rapidement, et a pris les couleurs jaune-vert-rouge et blanc, celles de ses géniteurs. Le Regenboogstadion a n'a pas tardé à vibrer au rythme des exploits de ses joueurs. Le titre vint ainsi lors de la première année d'existence. Trois saisons plus tard, voici Zulte-Waregem au plus haut échelon national, en train de faire la nique aux grands clubs. Les Flandriens font même aussi bien que Mouscron lors de sa montée en 1996-97, avec 26 points et une troisième place, à seulement une victoire d'Anderlecht. Pratiquant un beau football, porté par la réussite, la fougue de ses joueurs et la ferveur de son public, une seule question se pose: où va s'arrêter l'ascension de Zulte-Waregem?

© Les Sports 2005