Paris truqués: réunion de crise UEFA / Belgique
© Photonews

Football

Paris truqués: réunion de crise UEFA / Belgique

BELGA

Publié le - Mis à jour le

Jean-Marie Philips, directeur général de l'Union belge de football se rendra mercredi à Nyon, Suisse, pour y représenter la Belgique dont plusieurs rencontres de ses championnats sont considérées comme suspectes, lors d'une réunion de crise organisée par l'Union européenne de football (UEFA).

La réunion est programmée à 11 heures et concerne les 9 fédérations citées dans la plus vaste affaire de scandales de paris truqués en Europe. La Turquie, l'Allemagne, la Croatie, la Hongrie, l'Autriche, la Bosnie, la Slovénie et la Suisse sont invitées aussi à se présenter.

Le parquet de Bochum, Allemagne, a mis au jour la semaine dernière la plus vaste affaire de paris truqués. Dix-sept rencontres du championnat de D2 en Belgique sont dans le collimateur et deux rencontres de l'UR Namur, alors en D2, sont directement citées par les médias allemands.

Deux matches de Namur mentionnés

La presse allemande livrait dimanche de nombreux détails sur les matches de football suspects et sur les personnes impliquées dans le scandale des paris truqués révélé jeudi dernier, la plus vaste affaire du genre en Europe. Deux rencontres de l'UR Namur seraient mentionnées. Selon le site allemand Sport1, les rencontres de division 2 Olympic Charleroi - Union Namur (3-0) du 14 mars 2009 et Union Namur - OH Louvain (0-2) du 21 mars 2009 feraient en effet partie des matches suspects.

Dans le premier, Namur devait perdre avec au moins 3 buts d'écart. Gains: 17.500 euros pour une mise de 50.000 euros. Dans le second match, Namur devait perdre avec 2 buts d'écart. Gains: 39.000 euros pour une mise de 100.000 euros. Le site internet du quotidien Süddeutsche Zeitung publie ainsi quelques exemples de matches figurant parmi les 200 parties jugées comme suspectes par les enquêteurs du parquet de Bochum, confirmant qu'il ne s'agit pas de matches de haut niveau. Les matches de deuxième division suisse Yverdon-Thoune du 26 avril 2009 (5-1) et Gossau-Locarno du 24 ami 2009 (0-4) auraient ainsi été arrangés. Les paris portant, comme dans la majeure partie des cas, sur l'écart final.

Toutefois, les escrocs présumés n'ont rien gagné car d'autres matches auxquels leurs paris étaient liés ne se sont pas achevés sur le résultat attendu, selon le Süddeutsche Zeitung en ligne. Jeudi, la police allemande avait démantelé un réseau de paris truqués sur environ 200 rencontres dans neuf pays. Les gains réalisés par les parieurs se chiffreraient à une dizaine de millions d'euros, selon les enquêteurs.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous