Partage dans la froideur islandaise

Partage dans la froideur islandaise
© Belga

Football

LAURENT DENUIT

Publié le

ENVOYÉ SPÉCIAL EN ISLANDE

FYLKIR (ISL) 1 MOUSCRON 1

FYLKIR: Sturluson; V. F. Gslason, skarsson (58e sbjörnsson), Valdimarsson (38e Hermannsson), Sverrisson, Hergason, Kolbeinsson, Pétursson, P. D. Jhannsson; S. Jhannsson, S. P. Gslason (79e Tmasson).

MOUSCRON: Vandendriessche; Charlet (42e Besengez), Claeys, Fransman, Filston; Dugardein, Martic, De Vleeschauwer, Grégoire; Mpenza (90e Ban), Zewlakow (79e Bakadal).

ARBITRE: M. Freeland (Éco).

AVERTISSEMENTS: Claeys, Dugardein, Martic, Mpenza, V. F. Gslason.

LES BUTS: 27e Grégoire (0-1), 60e Sverrisson sur pen. (1-1).

Comme à Limassol, il y a cinq ans, les Hurlus ont entamé leur parcours européen par un partage à l'extérieur, mais en marquant un but, cette fois, élément non-négligeable. Au Canonnier, le 29 août, ils devront aller chercher leur qualification pour le premier tour de la Coupe de l'Uefa. Fylkir y sera normalement moins redoutable qu'hier, dans la froidure... estivale de Reykjavik.

Comme prévu, Lorenzo Staelens faisait confiance à Fransman pour doubler Teklak dans l'axe de la défense. Quelques jours après son baptême du feu en D 1, à Sclessin, le jeune Sud-Africain goûtait pour la première fois au parfum d'une Coupe européenne, à l'instar de Charlet, Filston et Grégoire. L'ancien défenseur du FC Fortune fut d'ailleurs à l'origine de la première occasion... islandaise du match lorsque, après dix minutes, il manqua un dégagement permettant à skarsson de se présenter seul devant Vandendriessche, qui s'interposa. Au quart d'heure, Filston suppléa cette fois son gardien pour repousser sur sa ligne de but un heading de Valdimarsson. Après un premier quart d'heure difficile, l'Excelsior montrait les dents. Et il fut bien vite rassasié: à la 27e, Mpenza trouva Zewlakow dans le rectangle. On pensait le centre-tir du Polonais raté, mais Grégoire surgit au second poteau pour facilement ouvrir le score (0-1). La maîtrise du match était cette fois mouscronnoise, même si une passe en retrait hasardeuse de Charlet aurait pu profiter à S. P. Gislason (33e). Le Montois venait, sans le savoir, de toucher l'un de ses derniers ballons. Touché au genou gauche, il dut prématurément regagner le vestiaire, obligeant Besengez à avancer son entrée au jeu, dans l'axe, tandis que Fransman glissa à droite...

Comme au début de match, Fylkir entama la seconde période dans le camp hurlu, Vandendriessche devant se montrer attentif à plusieurs reprises. Lorenzo Staelens avait prévenu ses joueurs de cette mise sous pression. Ils tentèrent donc de la juguler. Avec un certain succès, jusqu'à ce que M.Freeland sanctionne injustement Filston d'un penalty pour un accrochage imaginaire sur S. P. Gslason à l'heure de jeu. Sverrisson fit mieux que Lukunku à Sclessin, et trompa Vandendriessche d'un envoi à contre-pied (1-1). Une volée de Mpenza, détournée par un défenseur sur le toit du but à la 68e, réveilla le portier islandais. À la 70e, S. P. Gslason, meilleur buteur du championnat d'Ilande, effaça Fransman et obligea Vandendriessche à un difficile arrêt. Les Mouscronnois souffraient. Bakadal doubla Zewlakow pour les dix dernières minutes. Et l' Excel fut plus menaçant, mais le score ne changea plus.

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous