Le Club Bruges reste le dauphin d’Anderlecht mais il a manqué, in extremis, l’occasion de reléguer La Gantoise loin de lui et de regagner deux points sur le Sporting. En égalisant dans les arrêts de jeu, La Gantoise demeure invaincue en déplacement depuis le 18 octobre dernier au Club Bruges.

Absents à Anderlecht le week-end dernier dans l’équipe de départ, Alcaraz, Simaeys et Dirar avaient relayé, au Club Bruges, De Mets, Geraerts et Sonck. En appel de sa suspension de trois rencontres, Donk avait reglissé au poste d’arrière droit. A La Gantoise, Leye et Coulibaly étaient censés évoluer en pointe, appuyés par les flancs Ljubijankic et Custovic.

Les Gantois jouèrent de malchance : ils perdirent, très tôt, Thijs, leur maître à jouer, touché à l’aine gauche. Plus rapidement encore, ils s’étaient laissés surprendre sur un dégagement de Jorgacevic intercepté par la tête de Simaeys. Dans l’axe, Dirar avait exploité l’aubaine : il s’était engagé sans opposition et avait trompé, posément, le gardien visiteur (1-0).

Dans un match tactique qui révélait surtout les qualités offensives de l’équipe visiteuse, les Gantois auraient dû égaliser à deux reprises : par Custovic à la 24e dont Alcaraz, replié sur la ligne, repoussa la reprise du centre de Leye, et surtout par Coulibaly, quatre minutes plus tard, qui, de l’axe, propulsa au-dessus du but vide un service de Lepoint qui s’était joué de Stijnen.

Le "Club" réagissait surtout par des efforts individuels, de Dirar et de Perisic notamment. Le Club continua d’être dominé au début de la reprise même si, à la 56e, un obus de Simaeys percuta le montant puis si, dans une intense séquence brugeoise, Dirar aurait dû convertir au moins une des deux occasions franches que lui ménagèrent, en l’espace de quelques secondes, Donk et Perisic. Le match avait soudain gagné en intensité. A la 78e, Jorgacevic dévia en coup de coin un essai de Perisic. Le "Club" avait repris l’ascendant et retrouvé son football. De près, Sonck canonna encore sur Jorgacevic.

Les Brugeois se mordirent les doigts dans les arrêts de jeu quand Coulibaly; de la gauche, arracha un partage pas tout à fait immérité (1-1).