Le président de la Fédération uruguayenne de football, Wilmar Valdez, a estimé mercredi qu'il n'y avait "pas de preuve suffisante" pour sanctionner Luis Suarez, après la morsure de l'attaquant à un adversaire italien, mardi au Mondial.

"Nous pensons qu'il n'y a pas de preuve suffisante pour appliquer une sanction à Luis. Il faut que ce soit clair, et sur la vidéo que nous a donnée la Fifa nous pensons que ce n'est vraiment pas clair", a déclaré M. Valdez sur la chaîne uruguayenne 10.