ANDERLECHT La Louvière va donc déposer une réserve technique et une plainte auprès de l'Union belge mais il n'y a quasi aucune chance que l'on fasse rejouer le match. Ceci pour une seule raison: les images de Canal+ ne pourront pas être employées devant les instances juridiques. L'arbitre Gumienny a commis une erreur: le règlement dit que lorsque le ballon n'est plus dans son état normal, l'arbitre doit remettre un autre ballon en jeu, en procédant à un entre- deux, à l'endroit de l' accident. Mais puisque l'arbitre n'a constaté la crevaison -comme le reste du stade et la majorité des joueurs - que lorsque le ballon était au fond des filets, il a validé le but. Après le match, il n'a pas voulu donner de commentaires officiels à la presse. En cercle privé, il a confirmé n'avoir rien remarqué. C'est ce qu'il dira devant le comité sportif quand il devra répondre à la plainte des Loups. Le comité sportif pourrait aussi recueillir des témoignages. Mais les seuls témoins sont louviérois, partisans et donc peu crédibles.

Si l'incident se présentait en Angleterre, par exemple, les images télé pourraient démontrer que le ballon a bel et bien explosé en cours de route. Mais la commission centrale des arbitres (CCA), qui sera consultée par le comité sportif de la Fédération, n'a jamais fait appel aux images télé. Robert Jeurissen, vice-président de la CCA et présent samedi, n'a pas voulu faire de commentaires non plus. «C'est dangereux de parler, parce que je suis juge de la CCA», a expliqué Jeurissen. Mais les Loups ne doivent pas se faire d'illusions...

© La Libre Belgique 2004