Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a rappelé jeudi le milieu de terrain de la Juventus Adrien Rabiot, absent du groupe depuis plus de deux ans, tout en écartant le champion du monde Blaise Matuidi, qui a rejoint cet été l'Inter Miami.

Pour affronter la Suède et la Croatie, l'entraîneur a aussi annoncé la convocation de trois joueurs jusqu'à présent jamais appelés: Houssem Aouar (Lyon), Dayot Upamecano (RB Leipzig) et Eduardo Camavinga (Rennes).

Ce dernier remplace à la dernière minute Paul Pogba (Manchester United), contrôlé positif au coronavirus.

"Malheureusement il a effectué hier (mercredi) un test qui s'est révélé positif ce matin, je l'ai remplacé par Camavinga", a indiqué le technicien au sujet du milieu de terrain de Manchester United.

La convocation de Rabiot est une surprise. Le joueur, alors au Paris SG, avait refusé publiquement son statut de réserviste pour le Mondial-2018.

"Il a retrouvé un très bon niveau. On ne peut pas revenir en arrière, je suis pas quelqu'un qui aime prendre des positions radicales. Il est resté sélectionnnable", a justifié Deschamps.

En plus du retour de Rabiot, dont la dernière sélection remonte au 27 mars 2018, le milieu de terrain des Bleus connaît d'autres bouleversements: le champion du monde Matuidi (33 ans, 84 sélections) ne figure pas dans la liste, pendant que les jeunes Aouar (22 ans) et Camavinga (17 ans) font leur apparition.

Deschamps a aussi annoncé la présence de la star du PSG Kylian Mbappé, qui a disputé le "Final 8" de la Ligue des champions après s'être remis d'une entorse à une cheville.

Les Bleus vont retrouver les terrains après une longue absence causée par la pandémie de coronavirus qui a notamment provoqué le report d'un an de l'Euro-2020. Leur dernier match remonte au 17 novembre, remporté en Albanie (2-0).

Ils sont attendus lundi à leur centre d'entraînement de Clairefontaine, pour un rassemblement sous haute vigilance sanitaire.

Ils joueront à Sölna contre la Suède le 5 septembre avant de recevoir la Croatie au Stade de France trois jours plus tard, pour leurs débuts en Ligue des nations.