"Raymond vivait pour le football. Il n'avait pas d'autres intérêts ailleurs" a déclaré l'ancien joueur de football Paul Van Himst, capitaine de l'équipe nationale lors de l'obtention de la médaille de bronze au championnat d'Europe des nations en 1972, en Belgique, à l'annonce du décès de son entraîneur de l'époque Raymond Goethals.

«En équipe nationale, j'ai appris à connaître un homme qui était très fort au niveau tactique. Mais aussi très simple. Pour lui, le football ne devait pas être une matière sophistiquée. Les séances de théorie ne durait d'ailleurs jamais longtemps. Avec lui, je pouvais jouer comme homme libre derrière le centre avant. Sur l'instinct. Les partenaires avaient bien sûr un rôle plus organisé, mais ce n'était pas un partisan de la défense pure ».

«Un entraîneur avec un palmarès aussi complet que celui de Raymond ne peut appartenir qu'au rang des meilleurs. Gagner la Ligue des Champions avec une équipe étrangère, c'est le top. Il était comme moi un +Ketje de Bruxelles+. C'était très agréable d'être en sa présence. Je le rencontrais encore souvent à Anderlecht. Comme personne, il est toujours rester le même: quelqu'un de simple ».