ANDERLECHT Au Parc Astrid, c'est, sans contestation possible, l'information du week-end. Elle occulte, et de loin, la large victoire remportée logiquement par le Sporting d'Anderlecht sur Westerlo. Elle a trait, ni plus ni moins, au retour de Paul Van Himst au stade Constant Vanden Stock dans un rôle de chargé en relations publiques que celui-ci occuperait conjointement avec la tâche que l'Union belge vient également de lui proposer de remplir, suite à la disparition de Guy Thys.

D'ailleurs, les deux ne sont pas incompatibles. Il suffit de se pencher sur l'agencement du calendrier national et international pour s'en convaincre. Paul Van Himst, de son côté, confirme avoir rencontré récemment l'un des hauts dirigeants du Sporting afin de débattre ouvertement de l'éventualité de son (ré)engagement au Parc Astrid.

«J'ai vu quelqu'un, c'est vrai », affirme celui qui déclare volontiers avoir «grandi à Anderlecht» et qui, à ce titre, voue «un attachement profond vis-à-vis du Sporting». Paul Van Himst raconte encore à ce sujet: «J'admets avoir été agréablement surpris par cette démarche. Je le répète: elle m'a étonné. Dame! Après autant d'années. Mais mieux vaut tard que jamais. (Il éclate alors de rire.) Pour le moment, les choses suivent calmement leur cours. Cela veut dire que j'ai enregistré l'offre, informelle, qui m'a été fai- te par Anderlecht. Dans un premier temps, je vais l'étudier calmement. Ce mardi, j'ai rendez-vous avec les patrons de l'Union belge afin d'évoquer, une nouvelle fois, l'éventualité de succéder à Guy Thys à un poste d'ambassadeur de notre football semblable à celui que ce dernier occupait avant son décès. Mais il est clair dans mon esprit que je pourrais aisément marier cette fonction avec celle que le Sporting me suggère d'embrasser. Y compris en tenant compte de mes occupations professionnelles.»

Le Real Madrid a récupéré Alfredo Di Stefano, le Bayern Munich, Franz Beckenbauer et Kalle Rummenigge, le Milan AC, Cesare Maldini, le Benfica Lisbonne, Eusebio: on en passe. N'était-il pas logique qu'Anderlecht songeât, enfin, à Paul Van Himst?

© Les Sports 2003