Le noyau et le staff du Sporting d'Anderlecht étaient en visite ce lundi après-midi à la Foire du Midi de Bruxelles. Une visite d'agrément pour les champions de Belgique qui ont essayé quelques unes des attractions les plus spectaculaires, à l'invitation de la Ville de Bruxelles, dans le cadre de la première Journée "Foot" de la Foire.

Cheikhou Kouyate, sanglé sur son siège, effectue sa première visite à la Foire du Midi et affiche courage et détermination. "J'espère que mon coeur ne va pas lâcher, parce que c'est la première fois que je fais ce truc", fait-il quand même remarquer dans un grand éclat de rire.

"C'est une agréable façon de se détendre après un entraînement un peu difficile ce matin", confie Guillaume Gillet, un habitué de la Foire du Midi, très détendu après un passage dans l'une des attractions les plus impressionnantes du parcours. Silvio Proto apprécie lui aussi beaucoup. "Cela change les idées et du boulot-boulot et c'est bénéfique pour les liens dans le groupe", fait remarquer le gardien Pro de l'année. Une fois n'est pas coutume Matthias Suarez, visiblement impressionné par le spectacle, préfère rester sur la touche.

Leur entraîneur, John van den Brom, est lui aussi content d'être là. "C'est une activité amusante pour les joueurs et il est bien qu'Anderlecht soit présent à cet événement traditionnel de Bruxelles".

Après deux attractions "sportives", les joueurs anderlechtois s'arrêtent au stand de tir. Olivier Deschacht souligne la bonne ambiance qui règne. "C'est chouette, il y a beaucoup de supporters. On s'est bien repris avec cette victoire au Cercle vendredi et là, on se détend un peu".

Remontant le Boulevard du Midi, les Sportingmen, entre deux signatures d'autographes et quelques mots avec les nombreux supporters que leur présence a attiré, continuent leur périple et font une halte aux auto-tamponneuses. L'occasion de s'en donner à coeur joie, en embarquant parfois dans sa voiture, l'un un supporter, l'autre un journaliste, pour quelques minutes de collisions à répétition.

Requinqués, les Mauves repartent pour deux attractions "sportives" qu'ils abordent sans frémir, avant de regagner leur bus, riches de quelques sensations supplémentaires.