Football

Le coach de Manchester United, Manuel Pellegrini, aurait préféré que Vincent Kompany ne soit pas aligné à l'occasion de l'ultime match des Diables Rouges dans la campagne qualificative pour l'Euro 2016, mardi face à Israël et il s'en est plaint vendredi lors de sa traditionnelle conférence de presse d'avant match.

Blessé au mollet, Vincent Kompany avait dû faire une croix sur les trois derniers matches de City avant de prendre la direction de l'équipe nationale belge. Si le capitaine des Diables est resté sur le côté par précaution en Andorre, "Vince the Prince" avait retrouvé sa place dans la défense belge mardi avant de quitter le jeu après une heure.

"Je n'étais pas heureux, car nous avions envoyé Vincent à sa convocation avec une attestation médicale qui stipulait qu'il ne pouvait pas jouer. Mais, comme l'a dit le coach belge, il peut faire ce qu'il veut", a reconnu Pellegrini.

"Si un joueur renonce à une sélection en équipe nationale, il ne peut jouer la rencontre suivante avec son club. Ce n'est pas ma tâche, mais un jour les clubs s'opposeront à cela. Cette règle devrait être valable pour les deux parties", a précisé le Chilien en insistant sur les trois matches que Vincent Kompany n'avait pas pu jouer avec son club. "Les équipes nationales ont le droit de faire tout ce qu'elles veulent. Nous ne pouvons que faire une suggestion et rendre un rapport médical. Peut-être le staff belge aurait-ils pu nous appeler avant, mais cela ne s'est pas fait et il a joué".

Après ce discours Pellegrini n'a pas voulu dire si Kompany jouera samedi en championnat face à Bournemouth, expliquant que c'était encore une inconnue.

L'entraîneur des "Citizens" a par contre confirmé qu'il devrait se passer pendant un mois de son attaquant Sergio Agüero qui souffre d'une blessure musculaire. David Silva, Gaël Clichy, Fabian Delph et Aleksandar Kolarov sont également indisponibles pour le match de samedi.