Football Les perquisitions menées à Neerpede et à l’Union belge concernent le transfert de Mitrovic d’Anderlecht à Newcastle, géré par l’agent Pini Zahavi.

L’affaire a des airs de chasse à l’homme. La justice belge a effectué des perquisitions afin d’accumuler des preuves de blanchiment d’argent et d’association de malfaiteurs au sujet d’un des agents les plus puissants du monde du football : Pini Zahavi.

C’est aux alentours de 9 h ce mercredi matin que le juge d’instruction bruxellois Michel Claise a débarqué avec une trentaine d’enquêteurs au centre d’entraînement du Sporting d’Anderlecht, à Neerpede. Une perquisition organisée simultanément avec trois autres descentes, au stade d’Anderlecht, à Laeken où se situe le siège de l’Union belge et à Schaerbeek, dans les locaux de la société One Goal Management.

C’est à Anderlecht que les fouilles ont été les plus longues. Ce n’est qu’au bout de cinq heures de recherche que les derniers enquêteurs ont quitté Neerpede, les bras chargés de plusieurs caisses de documents.

La mission du jour avait été menée à bien. La justice est désormais en possession de nombreux documents relatifs à plusieurs transferts du RSCA, dont le plus important à ses yeux : celui d’Aleksandar Mitrovic.