Football

Plus de grillages à Bruxelles?

Yves Taildeman

Publié le - Mis à jour le

Bonne nouvelle pour les amateurs de football: Anderlecht et le stade Roi Baudouin vont retirer les grillages - très gênants pour les rangées inférieures du stade - qui séparent les tribunes de la pelouse. Le Sporting et la ville de Bruxelles suivent ainsi l'avis du ministre de l'Intérieur Patrick Dewael, qui souhaite diminuer l'agressivité dans nos stades de football et rendre le football attirant pour les femmes et enfants. C'est aussi dans ce contexte que Dewael a décidé d'abolir la fan-card à partir de la saison prochaine.

Aussi bien à Anderlecht qu'à Bruxelles, l'accord définitif doit encore être donné, mais toutes les parties (club, Union belge, ville et police) semblent convaincues de l'utilité de la modification.

À Anderlecht, il s'agit d'un projet d'essai dans la tribune 3, la longue tribune en face de la tribune où se situent les vestiaires. La police aurait préféré commencer par la tribune 1, où il n'y a que très rarement des problèmes avec des supporters, mais le Sporting vient d'y construire une paroi de verre, très chère, qui remplace les grillages. Les grillages de la tribune 3 datent de la fin des années 1970.

Une partie du noyau dur bruxellois se trouve dans le K 3, au premier étage de la tribune 3, et pourrait facilement descendre pour monter sur le terrain. Mais puisque les problèmes d'hooliganisme se font de plus en plus rares dans le stade - le Sporting remarque que de plus en plus de familles osent revenir au football-, la police est prête à prendre le risque à partir du début de la saison prochaine. Le mois prochain, des réunions entre les parties concernées doivent tout concrétiser. Si l'essai dans la tribune 3 s'avère positif, Anderlecht compte retirer les autres grillages, à commencer par ceux pour le P 4, N 4 et Y 4, les blocs de places debout à côté des supporters visiteurs.

Le Heysel aura des rouleaux

de chaînes comme à Bruges

En ce qui concerne le Heysel, c'est l'Union belge qui a fait pression auprès de la ville de Bruxelles. Il y a une dizaine de jours, à une réunion, le président Jan Peeters et le secrétaire général Jean-Marie Houben ont tiré la sonnette d'alarme.

«C'est à cause de ces grillages que l'Uefa nous a enlevé une étoile, dit Peeters. Le stade Roi Baudouin n'a plus que trois étoiles. Il en faut quatre pour organiser une finale de la Coupe d'Uefa et cinq pour une finale de la Ligue des Champions. Nous avons obtenu un accord de principe au sujet de l'enlèvement des grillages, mais il faut encore l'accord final du collège.»

Généralement, le collège ne se prononce que plus d'un an plus tard, ce qui signifie que le Heysel new-look ne doit pas être attendu avant 2006 ou 2007. Les organisateurs d'événements d'athlétisme se frottent aussi les mains. Les grillages étaient vraiment inutiles et dérangeants pour les spectateurs du Mémorial Van Damme qui, évidemment, n'est jamais perturbé par des échauffourées.

Pour éviter que des supporters ne montent sur le terrain à chaque décision discutable de l'arbitre lors de matches de football, la ville de Bruxelles va placer des rouleaux de chaînes entre la piste d'athlétisme et les tribunes. C'est ce système qu'applique Bruges dans son stade, et qui est vraiment une réussite.

«Le système des rouleaux a reçu l'agrément de la police bruxelloise, qui l'a l'inspecté à Bruges, dit le secrétaire général Houben. Il est impossible de passer au-dessus, des policiers ont fait le test et se sont coincés.»

© Les Sports 2005

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous