20 points sur 36. Cinq victoires en douze matchs. Tel est le triste bilan des Mancuniens avant de recevoir Southampton ce week-end. C'est bien simple, il s'agit du pire départ de Guardiola depuis son arrivée en 2016. A ce stade, les Skyblues ont toujours eu minimum 25 points. Plus que jamais, Pep Guardiola aura besoin de KDB pour revenir dans la course.

Face à un calendrier démentiel, le Catalan a annoncé la couleur en conférence de presse. "Il est tellement important pour nous en ce moment qu'il ne se reposera pas", commence-t-il. "Il s'est reposé en Ligue des champions, il s'est reposé d'autres semaines auparavant et pour le moment, nous avons besoin de lui." Difficile de lui donner tort. Cette saison encore, il est le facteur X du collectif. Si Kevin De Bruyne tousse, c'est toute l'équipe qui est malade. Comme face à WBA où le Manchester Evening News lui a collé la note de 5/10. "L'une de ses plus mauvaises performances de la saison en perdant beaucoup de ballons qui auraient pu donner des bonnes opportunités dans le dernier tiers du terrain." Malgré ce match moyen avec 23 pertes de balle (moyenne de 19,6), il était tout de même l'homme le plus dangereux avec cinq passes clés et deux occasions créées. Tout un symbole.

Après un début de saison miné par la fatigue et l'une ou l'autre petite blessure, KDB revient à son meilleur niveau. Avec six passes décisives, il rattrape tout doucement Harry Kane et ses 10 caviars en tête des donneurs d'assists.. Il devance l'Anglais au nombre d'occasions créées avec 10 unités contre 9. C'est également lui qui donne le plus de passes clés avec 3,4 par match devant Jack Grealish (3,2). Dans tout l'effectif des Citizens, seuls quatre éléments ont plus joué que lui: Rodri, Raheem Sterling, Kyle Walker et Ruben Dias. Et tout cela en étant ménagé lors de quatre matchs de C1 et trois de Premier League. 

Au-delà du classement, c'est l'efficacité qui inquiète fortement à City. Avec 18 buts inscrits en 12 matchs, Manchester City n'est que la douzième meilleure attaque du championnat. A titre de comparaison, l'an dernier, l'équipe du Pep avait fait trembler les filets à 35 reprises ! Pourtant, ils sont la troisième formation, égalité avec Chelsea, a se créer le plus d'occasions (30) derrière les deux leaders Liverpool (38) et Tottenham (35). C'est également l'équipe qui rate le plus de possibilités franches (21) en Premier League devant Liverpool (19). En d'autres termes, Pep Guardiola n'a plus le choix. En étant neuvième, il ne peut plus appliquer son turnover et il doit utiliser ses meilleurs joueurs. Évidemment, le Diable Rouge en fait partie.

En 16 jours, KDB & co vont jouer cinq rencontres. Et non des moindres car les joueurs affronteront Southampton et auront un duel musclé avec Arsenal en Carbao Cup. Ensuite, ils se déplaceront à Everton et Chelsea et recevront Newcastle. Un sacré calendrier.