CHARLEROI Le médian franco-marocain devient tout doucement un joueur fétiche du Sporting hennuyer dont il est, depuis samedi soir, l'unique meilleur buteur pour avoir inscrit son quatrième but en championnat après ceux qu'il avait infligés aux gardiens d'Anderlecht, de Mons et de Beveren avec autant de victoires à la clé. Abdelmajid Oulmers n'était pas peu fier d'avoir contribué au nouveau succès carolorégien. Sous les yeux de sa famille: «Ma maman, mon papa, mes deux frères de 23 et de 22 ans, ma petite soeur de 7 ans ont profité des vacances de la Toussaint pour venir me voir jouer au stade du Mambourg.»

L'aîné des quatre enfants (26 ans) a d'ailleurs salué ses parents à sa manière en exhibant un tee-shirt qui leur était dédié. Il ne se lassait pas d'expliquer son but: «Ce n'est nullement le fruit du hasard parce que cette phase de jeu limpide a été maintes fois répétée avec Grégory Christ et Toni Brogno lors des entraînements.»

Le garçon ne se singularise pas sur le terrain, essentiellement en provocant la décision, car il ne passe certainement pas inaperçu avec ses gants noirs. Qu'il pleuve, qu'il vente ou bien qu'il fasse doux comme c'était le cas ce dernier samedi soir: «Je les enfile toujours en guise de porte-bonheur tandis que mes équipements ne comprennent que des maillots à manches courtes. Ce n'est pas maintenant que je vais me débarrasser de ces habitudes!»

Ce sont tous les joueurs de Charleroi qui respirent la confiance. A l'image notamment de Bertrand Laquait qui était tout heureux d'avoir été servi par Dame Chance: «L'an passé, cet envoi de Jurgen Landuyt nous aurait probablement coûté un but. Désormais, le ballon roule pour nous.»

Ce qui n'est pas le cas des Ostendais qui ne sont certes pas gâtés dans l'adversité: «J'ai de nouveau pu constater que notre équipe ne manquait pas de fonds de jeu, martèle sans cesse Gilbert Bodart. Nous avons surpris les Carolos en présentant un visage offensif malgré notre position au classement et je continue à croire que nous avons les moyens de nous en sortir.»

A suivre...

© Les Sports 2004