Anderlecht a finalement réussi à attirer tous les renforts souhaités par Franky Vercauteren. Hier après-midi, juste avant la clôture du «mercato», le Sporting a confirmé l'arrivée de Grégory Pujol. L'attaquant français sous contrat à Nantes jusqu'en 2008 sera loué une saison avec une option d'achat. Après s'être mis d'accord avec le club «canari» et après les tests médicaux, Herman Van Holsbeeck a trouvé un terrain d'entente avec le joueur de 25 ans, qui portera le n°11 libéré par Kolar, prêté à Stoke City. «C'est ma femme qui l'a choisi: je lui fais confiance, elle a parfois de bonnes intuitions», sourit Grégory Pujol qui portait le n°9 à Nantes. «Avant, j'avais le n°7 mais je m'en suis débarrassé vu la saison passée.»

Comprenez: une saison noire où le joueur fut blessé durant 5 mois. Une entorse à la cheville en décembre 2004 et une autre début mars 2005 qui ont conduit à une opération fin mars. «Après ces quelques mois d'arrêt, c'était le moment idéal pour quitter Nantes. Vu que ça se passait mal avec les supporters...» Ils l'ont sifflé, samedi, pour son retour à la compétition. «Dans une carrière, il y a des hauts et des bas», réagit le joueur (1,85m, 84kg). «Il faut savoir relever la tête. J'ai fait une bonne préparation à Nantes, je suis prêt à repartir. Je suis très content d'avoir signé dans un club aussi prestigieux qu'Anderlecht, dont l'intérêt m'a étonné. C'est un challenge: je suis là pour progresser.»

Portillo pour une saison

L'Espagnol Javier Portillo (23 ans), lui, débarque à Bruges pour résoudre le problème offensif du club. Il portera le n°22 des «Blauw en Zwart», et a été présenté mercredi aux côtés de Jan Ceulemans, entraîneur, et Marc Degryse, directeur sportif du Club Brugeois. Portillo, barré par les «Galacticos» au Real Madrid, aspirait à jouer. Il sera prêté pour une saison à Bruges. Son contrat au Real court jusqu'en 2007. «C'est un joueur très intéressant pour nous, a expliqué Marc Degryse. L'affaire s'est conclue lundi. Il nous fallait un attaquant pour pallier les blessures d'Ishiaku et de Lange. Et ce tant en Ligue des Champions qu'en championnat.»

Nicolae, un inconnu?

Le choix du Standard s'est quant à lui porté sur le Roumain Marius Nicolae, l'attaquant du Sporting Portugal qui n'a inscrit que 14 buts au cours des 59 matches qu'il a disputés ces 4 dernières saisons sous le maillot ligné. Cela ne signifie pas que le garçon soit dépourvu de talent. C'est du moins ce qui transparaît à travers le portrait dressé par Michel Preud'homme. «C'est un garçon doté d'un bon gabarit (NdlR: 1m84, 78 kg) et d'un jeu de tête efficace. Je le connaissais bien lorsqu'il a débarqué de Zagreb au Portugal en 2001. Il avait d'ailleurs joué avec le Sporting contre le Standard lors d'un match de préparation. Si mes souvenirs sont bons, il avait «scoré» à deux reprises.» L'attaquant roumain a disputé 100 matches de D 1 en Roumanie au cours desquels il a inscrit 43 buts de 1996 à 2001. Il compte aussi 26 sélections internationales.

© Les Sports 2005