CELTIC GLASGOW (ECO) 2

FC PORTO (POR) 3

CELTIC: Douglas, Mjaellby, Balde, Valgaeren (64e Laursen), Agathe, Lambert (76e Mc Namara), Lennon, Petrov (105e Maloney), Thompson, Sutton, Larsson.

PORTO: Victor Baia, Paulo Ferreira, Jorge Costa (71e Pedro Emmanuel), Ricardo Carvalho, Nuno Valente, Costinha (9e Ricardo Costa), Maniche, Alenichev, Deco, Capucho (98e Marco Ferreira), Derlei.

ARBITRE: M. Michel (SVK).

AVERTISSEMENTS: Valgaeren, Lennon, Petrov, Maniche, Marco Ferreira.

EXCLUSIONS: 96e Balde (2 c.j.), 118e Nuno Valente (2 c.j.).

LES BUTS: 46e Derlei (0-1), 47e Larsson (1-1), 55e Alenichev (1-2), 57e Larsson (2-2), 120+3e Derlei (3-2).

Joos Valgaeren ne sera pas, après Eric Gerets, Georges Grün et Marc Wilmots, le quatrième Belge à remporter une Coupe d'Europe avec une équipe étrangère. Hier soir, au stade Olimpico de Séville, notre compatriote s'est incliné en finale de la Coupe UEFA avec le Celtic Glasgow au terme d'une rencontre qui s'est jouée au «but en argent».

Le FC Porto pris l'initiative d'entrée de jeu, monopolisant le ballon grâce à un jeu tout en technique qui gênait considérablement les Ecossais. Les arrêts de jeu furent d'ailleurs (trop) nombreux durant les 45 premières minutes de jeu et c'est sur phase arrêtée que vint le danger. Les Portugais Maniche et Deco mirent une première fois Douglas à l'épreuve alors qu'en face, Henrik Larsson obligeait Victor Baia à se détendre. A l'approche de la pause, les Hoop » se montraient plus entreprenants mais offraient plus d'espaces aux joueurs de José Mourinho.

Ces derniers en profitèrent de superbe manière dans les arrêts de jeu via leur stratège Deco qui ouvrit judicieusement sur la gauche pour Alenichev qui reprit en force. Douglas ne pouvait que dévier l'envoi au second poteau où Derlei, opportuniste, plaçait dans le but vide: 0-1.

Forcés de réagir, les Ecossais prirent les commandes de la rencontre dès la reprise de la seconde mi-temps et ne tardèrent pas à en être récompensés grâce à une superbe reprise de la tête de Larsson qui replaça, via le poteau, les deux formations à égalité (1-1).

Triplé historique pour Porto?

Le FC Porto retrouvait rapidement ses esprits et parvint à reprendre l'avantage au marquoir grâce à Deco qui se jouait de l'infortuné Valgaeren - qui dût sortir sur blessure à la 64e - avant de servir idéalement Alenichev esseulé devant Douglas (1-2).

Sur coup de coin, Larsson, libre de tout marquage, inscrivit son deuxième but de la partie (son onzième dans cette campagne) et remit les équipes à égalité (2-2). Malgré quelques occasions de part et d'autre, les deux formations ne parvenaient pas à se départager et eurent recours au nouveau «but en argent».

Le Celtic, réduit à dix dans la première prolongation suite à l'exclusion de Balde, finit par payer au prix fort sa débauche d'énergie. Cinq minutes avant l'issue de la rencontre, le Brésilien Derlei parvint en effet à tromper pour la troisième fois la vigilance de Douglas (2-3).

En remportant la Coupe de l'UEFA, seize ans après avoir gagné la Coupe des Champions (ancienne formule de la Ligue des Champions), le FC Porto renoue avec son prestigieux passé. Et reste en lice pour un triplé historique (le Championnat du Portugal et la Coupe de l'UEFA étant déjà en sa possession).

© Les Sports 2003