ANDERLECHT Les membres du staff technique ont savouré le titre tout autant - si pas plus - que leurs joueurs. Et pour cause: quand le Sporting s'est retrouvé au creux de la vague, c'est leur travail qui a été pointé du doigt. «C'est fantastique», clamait un Daniel Renders aux anges. «C'est la plus belle des récompenses pour un groupe qui a vraiment travaillé très dur.»

A Anderlecht, une défaite suffit à faire parler de crise. Les détracteurs du Sporting se sont souvent déchaînés durant ce championnat mais Vercauteren et ses adjoints n'ont jamais laissé tomber leur ligne de conduite. «Les critiques ont plu sur nous, de la première à la dernière journée. Nous étions jalousés et pour le monde extérieur, Anderlecht ne pouvait pas être champion. La seule façon de leur répondre était de continuer à travailler sereinement intra- muros et le résultat s'est vu sur le terrain. Les gens disaient que le Sporting se résumait à quelques stars. L'équipe a prouvé le contraire, en montrant sa force collective.»

Si la soirée de vendredi fut évidemment le point d'orgue de la saison, 2005-2006 laissera de nombreux autres souvenirs à l'adjoint de Vercauteren. «Les bons moments furent très nombreux. Mais pour moi, le tournant du championnat était notre rencontre à domicile contre Genk. Nous n'étions pas au mieux et nous étions sérieusement attendus au tournant. Les garçons ont très bien réagi et ils ont livré une prestation extraordinaire ce jour-là, bien aidés par un public très en verve lui aussi.»

«Le futur proche sera difficile»

Tihinen, Zetterberg, Kompany, Wilhelmsson et d'autres... Autant de joueurs qui risquent de manquer la saison prochaine à Anderlecht. «Nous le savons: notre futur proche sera difficile. De nombreux joueurs importants vont nous quitter. Nous les remplacerons par des joueurs de qualité mais il nous faudra du temps pour reconstruire. Je nous donne un ou deux ans pour atteindre à nouveau le même niveau. Je reste toutefois confiant: en travaillant, nous y arriverons. Nous ferons tout pour être compétitifs aussi vite que possible.»

© Les Sports 2006