C’est le magazine officiel de la Ligue des champions qui le rappelait : un seul gardien a réussi, une fois devenu coach, à remporter la coupe aux grandes oreilles : Raymond Goethals. Twente a encore du chemin avant d’espérer offrir à son mentor belge une place à côté du Sorcier. Mais, hier, les “Tukkers” ont néanmoins réussi leur entrée en lice, en tenant en échec, pour leur grande première dans cette épreuve, le tenant du titre.

Comme il l’avait promis, Michel Preud’Homme avait incliné ses joueurs à offensive. À gauche, Chadli empêchait les montées de Maicon. Et le Liégeois dessinait même la première action dangereuse, mais son centre surmontait Janko. L’Inter se contentait d’attendre le contre. Avant le quart d’heure, Milito brûlait la politesse à l’ex-Gantois Rosales pour décocher un tir que Mihaylov ne pouvait que détourner dans les pieds de Sneijder à l’affût (0-1).

Les “Nerazzurri” éprouvaient pourtant bien des difficultés à contenir l’enthousiasme de joueurs locaux (avec un Ruiz travailleur de l’ombre) qui ne tardèrent pas à obtenir la récompense de leurs efforts, par Theo Janssen qui transforma sans rémission possible un coup franc à l’entrée du rectangle (1-1). L’ex-joueur de Genk en faisait voir de toutes les couleurs à Julio Cesar, qui dut encore s’envoler pour détourner une tentative à distance du Néerlandais. Celui-ci botta lui-même le corner qui poussa Milito à tromper son gardien (2-1).

Mais la défense de Twente étalait trop de fébrilité face à Eto’o et consort. Le Camerounais put tout d’abord centrer pour Cambiasso dont la reprise rebondit sur la transversale. Quelques minutes plus tard, l’ex-attaquant du “Barça” plaçait le ballon imparablement après une remise involontaire de Tiendalli (2-2). Les “Tukkers”, où Janko avaient loupé deux belles occasions, n’étaient guère bien payés à la pause.

Le festival offensif baissa d’un ton en seconde période, les deux équipes ayant resserré quelque peu les boulons. Janko galvauda encore une opportunité en ratant son contrôle, avant que, sous les sifflets du public, Sneijder n’expédie un coup franc au-dessus de l’objectif. Il fallut cependant le sacrifice de Douglas pour empêcher Coutinho de fêter dignement sa montée au jeu, avant que Mariga ne place encore juste à côté de la cible.

Dans les autres résultats de cette première soirée de la saison, signalons le carton plein de deux clubs espagnols: Valence a humilié Bursaspor pendant que Barcelone maîtrisait sur sa pelouse les Grecs du Panathinaïkos.

© La Libre Belgique 2010