David Beckham a sauvé l'Angleterre en marquant le but de la victoire (2-1) contre la Finlande qui a joué crânement sa chance, samedi à Liverpool, lors des éliminatoires (groupe 9) de la Coupe du monde 2002.

Les Finlandais avaient ouvert le score peu avant la demi-heure de jeu sur un but contre son camp du défenseur Gary Neville. Mais Michael Owen et le meneur de jeu de Manchester United ont donné à la sélection anglaise sa première victoire dans ces éliminatoires. Les joueurs du Suédois Sven Goran Eriksson peuvent aussi remercier leur gardien David Seaman, auteur d'une double parade décisive dans les dernières minutes.

L'Angleterre passe de la dernière à la 2e place du groupe, à cinq points du leader.

ALLEMAGNE DE JUSTESSE

L'Allemagne a quant à elle failli être humiliée par les modestes Albanais, qui ne se sont inclinés 2-1 qu'à deux minutes de la fin. Les Allemands ont donc obtenu l'essentiel - les trois points de la victoire - conservant ainsi la tête du groupe 9.

Mais, la Mannschaft s'est une nouvelle fois fait peur contre des Albanais qui ont vendu chèrement leur peau, ce résultat confirmant le bilan des six dernières rencontres entre les deux équipes: certes six victoires allemandes, mais seulement par un but d'écart, dont la dernière à suspense (4-3 et en Allemagne...).

L'ITALIE FACILEMENT

L'Italie n'a pour sa part pas démenti sa réputation et a scellé, en quatre minutes en première mi-temps, une victoire logique, pragmatique... à l'italienne, face à la la Roumanie à Bucarest (2-0).

Rusés, les hommes de Giovanni Trapattoni ont commencé par permettre aux Roumains de dominer la rencontre pendant près d'une trentaine de minutes, avant de les sanctionner sans pitié sur une contre-attaque finalisée par Filippo Inzaghi (29).

Cette arme était jadis celle de prédilection des Roumains. Les Azzuri leur ont pourtant dispensé samedi une leçon de contre-attaque, scellant quatre minutes plus tard, par le même Inzaghi le sort de la rencontre.

Les efforts de l'équipe roumaine, privée du génie de Gheorghe Hagi (Galatasaray) qui a cessé de jouer pour la Natzionala dès la fin de l'Euro 2000, sont tombés en ruine devant la solide défense italienne. Toutefois, le nul arraché par la Lituanie face à la Hongrie (1-1, samedi à Budapest) permet aux Roumains, en dépit de leur défaite, d'espérer encore une qualification pour le Mondial 2002.

Les Italiens conservent la tête du groupe 8, avec cinq points d'avance sur la Hongrie, en remportant leur troisième match consécutif dans la compétition. La prochaine journée des éliminatoires aura lieu mercredi. En Albanie, l'Angleterre tentera de refaire son retard sur l'Allemagne, qui se déplace en Grèce. Le Portugal, en tête du groupe 2, affronte les Pays-Bas. (BELGA)

© La Libre Belgique 2001