A l’instar du Standard, Dieumerci Mbokani entend bien prendre son véritable envol à l’occasion du choc à Anderlecht. " Je n’étais pas à 100 % en entamant la saison. L’équipe nationale, les voyages en Afrique, la naissance de mon fils J’étais éprouvé. Mais je sens que je me rapproche de mon meilleur niveau ", assure le buteur congolais.

Plus question, donc, de rater des occasions comme lorsqu’il s’est retrouvé seul face au but contre Charleroi. " J’ai été surpris de recevoir cette passe en retrait. A l’entraînement, dans ce genre d’action, je fais une feinte de frappe, le gardien se couche et je le lobe. Ici, j’ai manqué de précision. Cela arrive. J’ai lu qu’on me traitait d’égoïste, car j’aurais dû donner le ballon à Jovanovic. Mais je ne l’ai pas vu, c’est tout. Si j’étais égoïste, je jouerais pour moi. Or, je donne aussi des assists. "

Les retrouvailles entre "Dieu" et le Sporting ont souvent tourné à l’avantage du buteur : en 6 matches, il a inscrit 4 buts (3 lors des matches décisifs pour les deux titres) et obtenu un penalty (test-match retour). De quoi amplifier les regrets d’Herman Van Holsbeeck, qui déclare qu’Anderlecht a fait une erreur en ne retenant pas l’attaquant. " Cela fait plaisir : il reconnaît ma valeur Mais je n’en veux pas à Anderlecht. Le problème, c’était surtout avec le coach (NdlR : Franky Vercauteren). Je ne pense pas à une revanche quand je joue contre le Sporting. C’est du passé. Dimanche, je songerai surtout à aider le Standard à repartir du bon pied. Un nul serait déjà un bon résultat. On resterait à 6 points et le championnat est encore long L’idéal, pour prendre confiance, c’est une victoire. Ce sera un match test avant la "C1". Se retrouver à 9 points, ce serait une catastrophe. Ce ne serait pas bon avant la "C1", ni pour les joueurs ni pour le club dans son ensemble. "

Pour le Standard, le "Clasicó" sera la dernière occasion de se tester avant l’entrée en matière en "C1", le 16 septembre contre Arsenal à Sclessin. " Ce n’est pas parce qu’on n’a pas battu Saint-Trond, le GB et Charleroi qu’on ne peut pas faire un bon parcours en "C1" . La saison passée, on a fait trembler Liverpool, on a éliminé Everton et on a terminé premier de notre groupe UEFA en ayant battu Séville, la Sampdoria et le Partizan. Ce n’est pas pour cela qu’on a écrasé tout le monde en championnat. "