Hier midi, Michel Preud'homme était un entraîneur soucieux. À 48 heures du déplacement à La Gantoise, il ne savait toujours pas sur quels joueurs il pourrait compter pour tenter de réaliser le 18 sur 18... et pour préparer au mieux le déplacement à Saint-Pétersbourg. C'est surtout en attaque que le coach rouche est dans le flou. Au sujet de Milan Jovanovic tout d'abord.

"Il est rentré mais ne s'est pas entraîné. Il est allé passer des examens au CHU", relate MPH. "Il souffrait des adducteurs après le match contre Bruges. Il est parti en sélection mais on lui a demandé de se soigner là-bas. Il ne s'est entraîné que deux fois entre les deux matches de la Serbie en ayant toujours mal. Il a reçu une infiltration avant le match au Portugal et il a joué 90 minutes. Il est de retour mais il ne sait pratiquement pas marcher."

Finalement, on a appris en fin de journée qu'il n'y avait pas de lésion musculaire. Le meilleur buteur du championnat devrait pouvoir jouer.

Tout comme Dieumerci Mbokani, malgré un retour de sélection très tardif. Hier matin, l'attaquant congolais n'était toujours pas à l'entraînement.

"Une semaine après un match qu'il n'a pas joué, il n'est toujours pas rentré", regrette le coach. "Il a voyagé la nuit de jeudi à vendredi et était ce vendredi matin à Bruxelles. On l'attend... J'estime que les Fédérations doivent prendre en charge les voyages des joueurs qu'elles sélectionnent. Pour garder de bonnes relations avec les clubs, le Sénégal, par exemple, insiste pour que les joueurs soient rentrés au plus tard deux jours après le match, comme le stipule le règlement de la Fifa. Mais toutes les Fédérations ne le font pas. Le Standard va envoyer un courrier à l'Uefa et à la Fifa pour se réserver le droit de ne plus libérer Mbokani à l'avenir."

Le joueur devra aussi s'expliquer : "On aura une discussion. Mais si une sanction doit être prise, ce ne sera pas au détriment du groupe et du club."

Comprenez que Dieumerci Mbokani ne sera pas suspendu en interne et qu'il sera aligné si son état physique le permet.

Inutile de préciser que la préparation, d'habitude si minutieusement préparée par le staff liégeois, a été perturbée : "On prépare des entraînements spécifiques en tablant sur le retour des joueurs puis ils ne s'entraînent pas. On a essayé d'avancer au coup par coup", conclut le coach qui doit aussi remplacer Salim Toama, suspendu. "Mulemo ? Il entre en ligne de compte après une semaine d'entraînement normale. Dufer aussi."

© La Libre Belgique 2007