Les candidats à la présidence de la FIFA ont jusqu'à lundi minuit pour annoncer leur candidature.

Le Sud-Coréen Chung Mong-joon ne sera pas candidat à la présidence de la FIFA (Fédération internationale de football), rapporte lundi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Chung Mong-joon, ancien vice-président de la FIFA, avait été suspendu six ans par le Comité de l'éthique de la FIFA le 8 octobre dernier.

Un tribunal suisse a refusé la semaine dernière sa demande pour que soit temporairement levée cette suspension afin qu'il puisse déposer officiellement sa candidature à la présidence, mettant ainsi fin à ses chances de participer à l'élection, qui aura lieu le 26 février.

"En raison des injustes sanctions de la commission d'éthique, je ne pourrai remettre ma candidature avant la date-butoir du 26 octobre", indique Chung Mong-joon dans un communiqué. "Le moment est venu d'officialiser le retrait de ma candidature à la présidence de la FIFA".

Les candidats à la présidence de la FIFA ont jusqu'à lundi minuit pour sortir du bois. Ils sont jusqu'à présent sept: le cheikh bahreini Salmane ben Ibrahim Al-Khalifa, président de la Confédération asiatique de football (AFC) et vice-président de la FIFA, le patron de l'UEFA, Michel platini, qui a maintenu sa candidature malgré sa suspension, le Sud-Africain Tokyo Sexwale, ancien compagnon de prison de Nelson Mandela, le prince jordanien Ali, le Français Jérôme Champagne, ex-secrétaire général adjoint de la Fédération internationale, et le Trinitéen David Nakhid. Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino se lance également dans la course à la présidence de la Fifa, avec le soutien du comité exécutif, soit le gouvernement du foot européen, a indiqué lundi l'UEFA.


Le Libérien Musa Bility huitième candidat à la présidence

Le président de la Fédération libérienne de football, Musa Bility, a déposé lundi sa candidature à la présidence de la Fifa, a-t-il indiqué à l'AFP, devenant ainsi le huitième candidat en lice pour cette élection qui aura lieu le 26 février.

A quelques heures de la clôture des candidatures, lundi à minuit, les sept autres candidats sont les Français Michel Platini et Jérôme Champagne, le cheikh bahreini Salman, le Suisse Gianni Infantino, le prince jordanien Ali, le Sud-Africain Tokyo Sexwale et le Trinitéen David Nakhid.hid.