Michel Preud’homme dressait une analyse simple de la déroute des siens.

Le coach liégeois a été surpris du visage respectueux affiché par ses joueurs, et espère que cette défaite ne laissera pas de traces pour la suite de la saison.

Coach, quelle analyse tirez-vous après ce 4-0 ?

"Cela a été beaucoup trop vite pour nous, dans tous les domaines. On a eu énormément de difficultés, en perte de balle comme en possession. On était rapidement dépassé, on manquait d’agressivité saine en perte de balle. On a montré trop de respect pour eux et on a vu la différence qui existait entre une équipe comme Arsenal et la nôtre. Malgré les buts, on s’est créé certaines occasions, sur phases arrêtées ou en reconversions. Mais alors qu’eux passaient devant nos défenseurs pour marquer, nous restions passifs."

Avez-vous le sentiment que l’équipe a baissé la tête après la succession des buts ?

"Il ne fallait pas encaisser si facilement. On a manqué d’agressivité saine, je crois qu’on a fait une faute sur la première mi-temps… Quand on vient ici, cela devrait être automatique d’être agressif dans les duels."

Quel visage attendiez-vous de vos hommes ?

"On a montré beaucoup trop de respect, surtout en première mi-temps. C’était inattendu parce que je voulais des lions sur le terrain. Mais on a été passif. En deuxième mi-temps, on a essayé, mais on s’est fait prendre quelques fois évidemment."

Quelle réaction espérez-vous du groupe ?

"Il faudra apprendre de certains matchs difficiles pour grandir, comme on l’a fait la saison passée. Les joueurs ont prouvé dans le passé qu’ils avaient des ressources et pouvaient aller au bout des choses. Si on veut s’améliorer, il faut que la mentalité de guerrier soit toujours présente. On ne va pas tout résoudre par nos qualités et on doit se remobiliser pour notre prochain match de championnat car il ne faut pas que cette Coupe d’Europe et ces résultats négatifs soient un poids pour le reste de la saison."