Le FC Bruges a sombré face à Copenhague (0-4).

Michel Preud’homme ne s’est pas voilé la face à l’heure de la première analyse : "0-3 contre Leicester, 0-4 à Copenhague. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : on est tout simplement trop courts pour la Ligue des Champions. On peut faire mal à nos adversaires par moments mais on ne peut pas soutenir ce rythme-là pendant nonante minutes."

MPH énonçait simplement une évidence : "On encaisse un own goal, un but lumineux puis deux autres sur coups de coin. Parmi nos insuffisances, on a pu noter une infériorité notoire dans le domaine athlétique."

Stefano Denswil ne s’est pas dérobé à l’interview : "Je ne pense pas que mon intervention sur l’avant de Copenhague devait être sanctionnée d’un penalty. Ceci dit, le centre de l’arrière droit, entre le gardien et la ligne du petit rectangle, est le type même de ballon difficile à négocier. Mais cela n’excuse rien"…

Jelle Vossen veut, lui, encore y croire : "On avait attendu bien davantage de ce match dans lequel on se crée la première occasion. L’arrêt de Butelle nous a redonné un peu d’espoir mais on a encaissé les buts beaucoup trop facilement."