Le retour des cloches déclenche traditionnellement le sprint final dans notre championnat. Ce dernier s'est réellement engagé, il y a huit jours, sur deux fronts: la lutte pour une qualification éventuelle en Ligue des Champions et la bataille, redevenue âpre, pour éviter la relégation en division 2.

Un nouveau tournant?

Maussade pour les vacanciers, le week-end pascal déroule un programme un peu terne entre les deux chocs de la vingt-neuvième journée. Le Club Brugeois s'érigera en arbitre et en interlocuteur intéressé dans les deux débats. Il sera partie prenante dans son duel avec le Standard pour la deuxième place.

Depuis cinq campagnes, il a annexé le site de l'ex-Mambourg. Cette saison, qui l'a découvert plus vulnérable qu'attendu en déplacement, il a encore remporté deux victoires de plus à l'extérieur que Charleroi n'a gagné de matches à domicile.

A l'aube de ce possible nouveau tournant du championnat, le Club possédait quatre points mais aussi trois victoires de plus que le Standard. Il entend précéder encore le club de Sclessin au soir de la trente- deuxième journée, date de leur confrontation dans la Venise du Nord. Pour ne pas risquer de subir, ce jour-là, le camouflet d'une inversion des positions, toujours possible aujourd'hui, il a tout intérêt à dompter une sixième fois d'affilée le Sporting dans son Pays noir.

Le carrousel des entraîneurs

Tout ragaillardis par deux succès d'affilée, les Anversois de l'Antwerp croiseront les doigts pour qu'il en soit ainsi. Une victoire de Bruges à Charleroi prorogera, quel que soit le résultat qu'ils aient réalisé eux-mêmes au Cercle de Bruges, leur droit à l'espérance. L'Antwerp n'a gagné qu'un seul match en déplacement. En doublant cet actif, il se rapprocherait à trois unités de son adversaire tout en redevenant, peut-être, maître de son sort.

En coulisses, le carrousel des entraîneurs poursuivra sa ronde. En principe, sept clubs - Anderlecht, le Club Bruges, Westerlo, le Germinal Beerschot, Beveren, Mons et Heusden-Zolder conserveront le leur. Genk, Saint-Trond, le Lierse et Charleroi changeront de patron technique. Paul Put récupérant un emploi - au Lierse ou à Saint- Trond -, plusieurs techniciens en poste aujourd'hui se retrouveront marris au jeu de la chaise musicale...

© Les Sports 2004