Herman Van Holsbeeck se donne 72 heures pour finaliser le transfert de Silvio Porto à Anderlecht. Le gardien brésilien Doni n'ayant pas convaincu Jacky Munaron, Anderlecht a définitivement décidé de mettre le paquet pour Proto. Selon certaines sources, Herman Van Holsbeeck aurait déjà rencontré Pietro Allatta hier soir. Pour rappel, Allatta, l'agent et l'homme de confiance de Proto, était la personne avec qui Anderlecht ne voulait absolument pas négocier... Hier soir, Van Holsbeeck ne souhaitait pas dévoiler son plan de bataille: «Laissez-moi travailler à mon aise et donnez-moi deux à trois jours pour réaliser le transfert.» Même si l'accord entre les clubs n'est pas officiel, le président Vanden Stock et son collègue Gaone ont déjà trouvé un terrain d'entente concernant le prix du transfert. C'est donc Roger Vanden Stock qui a tranché, avant de partir en vacances à la Côte d'Azur. Le président anderlechtois a donné à Herman Van Holsbeeck, rentré de vacances dimanche, le devoir de régler le transfert cette semaine.

Proto qualifié pour la CL?

La semaine prochaine, Anderlecht joue en préliminaire de la Ligue des Champions et espère que Proto sera qualifié. Jeudi, le 21 juillet, l'UEFA doit avoir reçu les 25 noms du Sporting. «Mais on peut changer les noms jusqu'à la veille du premier match préliminaire», dit le manager des Mauves. En d'autres mots, il a le temps jusqu'à lundi.

Herman Van Holsbeeck va donc transmettre une meilleure offre à Proto. Le contrat original était de 500000€ par an, tout compris, sur une durée de trois ans. Cette fois-ci, il a proposé un salaire réévalué sur une durée de cinq ans. «Mais il s'agit encore d'un contrat anderlechtois et pas madrilène », dit-on au Sporting.

En d'autres mots, Proto doit aussi mettre de l'eau dans son vin. «Je suis disposé à le faire », nous disait-il hier soir, avant d'entamer une session d'entraînement avec La Louvière. «Faisons du moitié-moitié et on trouve un accord. Si Anderlecht me veut vraiment, il m'aura. Si l'affaire n'est pas faite cette semaine, elle ne se réalisera jamais. Moi, je veux que tout se fasse le plus rapidement possible. Je me suis entraîné à fond avec La Louvière mais le club a décidé de ne plus me faire jouer de matches. D'un côté, c'est logique. De l'autre, il ne doit pas oublier ce que j'ai fait pour lui.»

Peersman: pas de noyau C

Reste à savoir ce qu'Anderlecht va faire de Tristan Peersman, le 4e gardien. Peersman doit partir mais n'a pas encore trouvé de club et il ne peut pas passer de test ailleurs tant que Proto n'est pas là. «Mais je ne l'enverrai pas au noyau C, dit Vercauteren. Il ne mérite pas cela.»

© Les Sports 2005