Découvrez les réactions des acteurs de ce quatrième Topper de la saison au micro officiel de la Jupiler Pro League.

Après quatre tentatives qui s'étaient soldées par autant d'échecs, Anderlecht est enfin parvenu à battre Bruges cette saison. Les Mauves, aidés par un Davy Roef de gala et plein de réalisme devant le but adverse, se sont véritablement relancés dans la course au titre grâce à ce succès.


Les réactions dans le camp mauve

Silvio Proto : "Davy nous a fait gagner le match aujourd'hui, je suis super content pour lui parce que c'est un garçon qui travaille, qui se tait et qui a des qualités. Je lui avais dit avant le match qu'il n'avait rien à perdre aujourd'hui. Se préparer dans ces conditions, c'est pas facile. On a eu ce brin de réussite qu'on n'avait pas eu dans les derniers matches, et maintenant il en reste trois. Ce match-ci, il ne fallait pas le jouer, il fallait juste le gagner. Ce fighting-spirit, si on l'a pour chaque match, je pense qu'on peut faire de grandes choses."

Dennis Praet : "Si on voulait encore lutter pour le titre, on devait gagner aujourd'hui. Ces trois points sont très importants. Ce n'était pas notre meilleur match de la saison, mais tout le monde s'est bien battu. Le côté gauche, ce n'est pas ce que je préfère mais parfois il faut un peu changer, j'ai tout donné et je suis content de marquer ce but, j'en avais besoin. Ces derniers temps, je trouve qu'il y a beaucoup de fighting-spirit. Si on gagne les trois matches, on est champion, mais il ne faut pas encore y penser parce que ce sera très difficile."

Davy Roef : "Je remercie Silvio Proto qui m'a donné beaucoup de confiance ces deux derniers jours. Je suis content d'avoir fait quelque chose pour l'équipe, quand je suis là il faut que je fasse mon possible. J'ai beaucoup progressé ces trois dernières années, on me dit toujours que je suis trop calme et que je devrais plus parler. C'est mon caractère, mais il faut que j'arrive à changer ça. Il fallait gagner aujourd'hui et maintenant, si on gagne tout on sera champion."


Les réactions dans le camp brugeois

Thomas Meunier : "Pour moi on n'a pas travaillé collectivement parce qu'on avait parlé de bloc et il y avait 60 mètres entre la défense et l'attaque. On a eu des occasions, on ne peut pas dire que c'était très mauvais. Peut-être aussi un manque d'application de notre part, Anderlecht a bien joué le coup, mais on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. On était venu ici pour les trois points, et je pense qu'il y avait la place pour."

Timmy Simons : "On a tout donné. Après la pression du début de match et le 1-0, on a contrôlé la rencontre. On avait la possession, mais ça ne suffit pas. Le deuxième but c'est une phase arrêtée, c'est dommage parce qu'on avait le contrôle de cette deuxième période. Même avant la pause, Roef a pris quelques ballons formidables… c'est dommage. On est très fort mentalement, mais ce n'est pas toujours facile en encaissant un but rapidement."


Les réactions des entraîneurs

Besnik Hasi : "On a bien commencé le match avec ce but dès la première minute, qui nous a mis dans une position trop confortable. On a arrêté de jouer au football et on a laissé le ballon à Bruges, sans concéder de grosse occasion. Chaque fois qu'on avait le ballon, on jouait trop vite vers l'avant. En deuxième mi-temps, on a mieux contrôlé en marquant le deuxième but au bon moment. Bruges a eu des occasions mais à chaque fois, Roef était à la bonne place. On a bien réagi sur leurs phases arrêtées, et on a marqué sur phase arrêtée, en plus. Dans cette phase de compétition, ce n'est pas toujours du beau football. On a perdu deux matches très importants avec du beau football. Aujourd'hui, pour nous, c'était très important de gagner. Mais après l'ouverture du score, on a arrêté de jouer au football. Davy Roef revient de six semaines de blessure, et il a joué avec beaucoup de calme, qu'il transmet au groupe. Chapeau à lui, parce que ce n'est pas facile dans un match comme ça. Chapeau aussi à Heylen, qui a dû monter à un moment difficile. Steven a beaucoup couru et par cette chaleur, ce n'était pas facile. Il a senti une douleur, et on n'a pas voulu prendre de risque."

Michel Preud'homme : "Je pense qu'on a fait notre meilleur match des Playoffs. Avec ce retard concédé une fois de plus à la première minute, on a pris le jeu à notre compte et je trouve qu'on a bien joué au football. Malheureusement, on fait des erreurs individuelles derrière et devant, on rate des occasions. On prépare ce match depuis une semaine, on est en déplacement et on sait ce qui est arrivé dans le passé, donc on doit être super concentré pour ce genre de ballon en début de match. On a vu qu'avec une semaine pour s'entraîner, on pouvait à nouveau jouer notre football, donc on va essayer de continuer…"