La commission des litiges pour le football rémunéré a tranché: Mehdi Carcela sera suspendu 4 matches suite au coup volontaire asséné à Bjorn Ruytinx lors du match face à Louvain. La commission a estimé que le joueur méritait une sanction exemplaire vu le caractère volontaire de l'action. Toutefois, il a également été constaté que ce geste était une réponse "à plusieurs agressions préalables dont le joueur a été victime." En outre, le Liégeois devra s'acquitter d'une amende de 800 euros, le double des 400 euros requis contre lui. Le Standard peut encore aller en appel de cette décision, un appel qui sera traité vendredi le cas échéant.

Le Standard avait demandé la relaxe, justifiant le geste de Carcela, une solide gifle à Bjorn Ruytinx, par une "impulsion irrésistible." Selon le Standard, la réaction de Carcela est "compréhensible" en raison de la provocation de l'attaquant d'OHL, auteur d'un tackle crapuleux sur le Marocain.

"Quand j'ai vu qu'il n'a reçu que la jaune, je n'ai pas pu me retenir", a déclaré mardi après-midi Carcela devant la Commission des litiges. "Je ne me sentais absolument pas protégé, et en plus j'ai repensé à la grave blessure que j'ai eue à Genk en 2010."

Pour rappel, le parquet a également décidé de poursuivre Ruytinx pour son comportement "déplacé et incorrect". Le capitaine de OHL avait affiché un sourire et un sentiment de satisfaction qui sont restés en travers de la gorge du parquet.

Le joueur aurait de toute façon été sur la touche lors de ces 4 journées de suspension (face à Genk, Anderlecht, Courtrai et Ostende), étant donné qu'il souffre d'une grave blessure à la cheville. Sévèrement taclé par Ruytinx, Carcela souffre d'une déchirure ligamentaire. Il sera out au moins jusque mi-janvier.