L'international belge de Wolfsburg Kevin de Bruyne, convoité notamment par Manchester City, a estimé que "ce sont les clubs qui décident" de l'avenir, mercredi, à un peu plus d'une semaine de la reprise de la Bundesliga.

"Je ne peux pas dire ce qui se passera. Je ne suis au courant d'aucune offre. Ce sont les clubs qui décident de ce qui se passe. Il faut voir ce que Wolfsburg dira", a déclaré de Bruyne à l'agence allemande SID, filiale de l'AFP.

Le milieu offensif âgé de 24 ans est devenu la locomotive de Wolfsburg depuis son arrivée l'été dernier en provenance de Chelsea, totalisant 16 buts et 28 passes décisives toutes compétitions confondues, en route vers la 2e place en championnat et le triomphe en Coupe d'Allemagne.

"Je ne suis pas du genre à dire que je reste puis à partir dans les deux semaines qui suivent", a précisé le milieu offensif, en contrat jusqu'en 2019 avec le lauréat de la Supercoupe d'Allemagne le 1er août contre le Bayern Munich (5-4 aux t.a.b).

Le directeur sportif Klaus Allofs a souligné que Wolfsburg n'était pas dépendant de l'argent de transfert mais qu'il étudierait une offre par respect pour le joueur. "Mais les chances qu'il reste sont de 99,9%", a-t-il estimé.

Selon la presse anglaise, Manchester City serait prêt à proposer de 65 à 69 millions d'euros pour le transfert du stratège belge, désigné meilleur joueur d'Allemagne au terme de la saison dernière.

De Bruyne s'est déclaré fier qu'un joueur tel Arjen Robben (Bayern Munich) a souhaité que son rival belge reste en Bundesliga. "Qu'un joueur de ce calibre dise cela, ça me touche profondément", a dit l'international aux 33 capes, qui veut "prouver qu'il est l'un des meilleurs".

Wolfsburg débute la nouvelle saison par la réception de l'Eintracht Francfort le 16 août.