9e Centre de Kimoto, Bangoura amortit de la poitrine mais Dudas anticipe du pied.

16e Centre de Yazdani, Eduardo se jette sur le ballon en tendant la jambe (0-1).

23e Tir croqué de Kanfory qu'Eduardo intercepte, le tir contré de l'attaquant brésilien est repris victorieusement de la tête par Kanfory, jugé hors jeu.

33e De Beule surmonte Dudas mais l'envoi un rien trop faible est écarté par Kargbo.

45e Kere adresse une passe en retrait aussi hasardeuse qu'inutile et ouvre un boulevard à Kimoto qui s'en va lober dudas (1-1).

46e Centre de Vidarsson, reprise immédiate en extension de De Beule dans le coin inférieur (2-1).

51e Bangoura se heurte à Dudas et Kimoto ne peut prolonger de la tête dans le but vide.

55e Dudas repousse des poings un tir tendu de Vidarsson.

68e De Beule croise son envoi, Dudas intervient du pied, Bangoura ajuste du front et Mahdavi commet la faute de main, dans le feu de l'action il est vrai. Exclusion sévère du défenseur iranien et penalty transformé en force par Gretarsson (3-1).

74e Envoi puissant et pourri d'effet de De Beule (4-1).

84e Coup de coin adressé par De Beule, tête de Bangoura, Herreman sauve au poteau.

90e Van Der Jeugt écarte devant Fernandez.

LOKEREN On le craignait. L'effet du choc psychologique n'eut aucunement lieu et il n'y eut pas de surprise à Daknam, où les Carolos ont fourni une prestation conforme à toutes les précédentes, c'est-à- dire qu'ils ont fait illusion au prix d'une circulation du ballon plutôt bonne pendant un certain laps de temps et concédé des buts aux plus mauvais moments du match à la suite d'erreurs individuelles qui dépassent l'entendement. On retiendra surtout celle de Kere qui fut plus grossière et sans doute plus fatale que les autres, si bien qu'on n'est pas loin de penser que le jeune médian burkinabé n'était pas prêt à reprendre du service moins d'une semaine après sa sortie de l'hôpital dans la mesure où il n'avait peut- être pas retrouvé tous ses esprits à la suite de son accès de malaria. En alignant Kanfory, Khalid Karama et Mario Notaro avaient finalement opté pour un entrejeu renforcé (donc pour un 4-5-1) au détriment de Kolotilko, et la manoeuvre fonctionna convenablement l'espace d'une bonne vingtaine de minutes. Car après le but d'Eduardo - encore lui bien sûr -, les Waeslandiens entamèrent une pression que leurs hôtes n'allaient pas supporter, si bien que le match bascula définitivement dans les arrêts de jeu de la première mi-temps et les premières secondes de la deuxième. Déjà répété de trop nombreuses fois cette saison, le scénario dessiné par les Zèbres sembla presque cousu de fil blanc.

`Nous étions bien organisés tandis que le but d'ouverture avait renforcé notre position mais nous avons encaissé des buts sur des erreurs individuelles, expliqua Khalid Karama. Le penalty précédé de l'exclusion s'avéra un autre cadeau, dès lors nous avons payé cash nos interventions malencontreuses. Pourtant, sur la base de la première partie de la rencontre et avec la perspective de récupérer Frank Defays ainsi que Grégory Dufer, je crois en des jours meilleurs.´

Oui mais il est bien le seul alors que ce discours, Etienne Delangre l'avait déjà prononcé à maintes reprises. Sans lendemain!

© Les Sports 2002