Le Bayern Munich, club de tous les superlatifs du foot allemand, a décroché samedi son neuvième titre de champion d’Allemagne consécutif et le 31e de son histoire. Mais aussi le deuxième et dernier pour Hansi Flick, nommé lundi entraîneur de l’équipe d’Allemagne, et qui laissera sa place sur le banc à Julian Nagelsmann la saison prochaine. À 33 ans, Julian "Nagelsmann le surdoué" vient donc de franchir le dernier pas pour accéder au plus haut niveau : après Hoffenheim et Leipzig, le voilà aux commandes de l’un des plus grands clubs du monde.

Alors qu’il aurait encore l’âge d’être joueur, Nagelsmann a brûlé les étapes à une vitesse phénoménale : plus jeune entraîneur d’une équipe de première division d’un grand championnat européen à 28 ans, plus jeune entraîneur en Ligue des champions à 31 ans… Et dire que sa nomination, en février 2016, à la tête de l’équipe première d’Hoffenheim, à l’époque en perdition en Bundesliga, avait suscité scepticisme et sourires entendus ! "Une idée folle", "un gag de relation publique", avaient titré des journaux, alors que le jeune coach n’avait pour seul palmarès qu’un titre de champion d’Allemagne comme entraîneur… des moins de 19 ans !

Après avoir évité la relégation pour sa première saison en Bundesliga, ce natif de la région de Munich a fait d’Hoffenheim l’équipe surprise de l’année 2016-2017, arrachant contre toute attente la quatrième place. Mais Hoffenheim est très vite devenu trop petit pour son ambition. Et en 2019, il accepte une offre du RB Leipzig, qu’il a mené immédiatement en demi-finale de Ligue des champions et deux fois sur le podium de la Bundesliga. Cette saison, il a même supplanté Dortmund comme principal rival des Bavarois.

Ancien défenseur à la stature imposante (1,90 m), gravement blessé au genou à l’âge de 20 ans et obligé de renoncer à une carrière professionnelle, Nagelsmann est adepte du pressing très haut et d’un jeu de transition ultra-rapide, très prisé en Allemagne. Il va se frotter en Bavière à deux des aspects les plus difficile de son métier, qu’il n’a pas encore connus : la pression du résultat, et la gestion d’une équipe de stars, dont le capitaine Manuel Neuer... est plus âgé que lui.