Plus qu’une fois dormir avant de célébrer la grand-messe du football africain, celle d’un continent pour qui le football est une véritable religion ! Qui consacrera-t-elle comme nouveau Dieu d’Ebène dans trois semaines?

Double tenante du titre, l’Egypte ne tient pas la forme et n’a pas digéré son éviction de la prochaine Coupe du monde des œuvres de l’Algérie au terme d’une lutte ayant fait couler beaucoup d’encre, quelques larmes et surtout un peu de sang.

Devant composer avec des absences d’envergure pour cause de blessures, les "Pharaons" ne sont pas classés parmi les favoris, mais il faudra bien évidemment quand même compter avec cette grande nation du football.

En revanche, emmenée par l’immense Didier Drogba, la Côte-d’Ivoire, arrivée à maturité, est donnée gagnante par la quasi-totalité des bookmakers à condition de proscrire tout excès de suffisance.

Dans le groupe B, les "Eléphants" devront cependant disputer une sorte d’authentique finale avant l’heure face à la solide formation du Ghana, qui fait figure d’un peu plus que simple outsider. Au même rang que le Ghana, on placera le Cameroun de Samuel Eto’o. Sur le papier, les "Lions Indomptables" pourraient en plus arriver les plus frais en quarts de finale, car ils sont dans un groupe (D) qualifié de facile. Il est vrai que ni le Gabon, ni la Zambie ou encore la Tunisie ne semblent en mesure d’inquiéter les Camerounais. Mais, frais ou non, les Lions indomptables peuvent s’attendre à un quart de finale électrique puisqu’ils devraient tomber sur le deuxième de la poule C où se retrouvent le Nigeria et l’Egypte.

Quant aux "Super Eagles", la tâche s’annonce compliquée pour eux, qui devront donc composer avec les champions d’Afrique en titre. Guère fringants jusqu’ici, les Nigerians disposent toutefois évidemment d’arguments de taille. Mais ni le Nigeria, ni les "Pharaons" ne pourront se permettre de faux-pas, car le Bénin et le Mozambique, bien plus faibles sur papier, se verraient bien leur jouer un mauvais tour.

Côte d’Ivoire, Cameroun, Ghana, Nigeria et Egypte, voilà donc le quintette briguant ouvertement le titre de meilleure sélection africaine Quelle nation pourrait venir brouiller les cartes? L’euphorique Algérie est sans conteste à suivre! Quant au pays organisateur, il a un beau coup à jouer pour passer le premier tour dans une poule A à la fois équilibrée et peu relevée. Mais bien malin qui pourra prédire qui de l’Angola, du Mali, de l’Algérie ou du Malawi émergera de ce groupe. Premier élément de réponse ce dimanche, avec le match d’ouverture entre l’Angola et le Mali...

A vos pronostics!