L'entraîneur espagnol Rafael Benitez a été licencié jeudi de son poste d'entraîneur de l'Inter Milan, au terme d'une séparation par "consentement mutuel", a annoncé le club officialisant une rumeur qui courait depuis plusieurs jours, et Leonardo devrait lui succéder.

Le Brésilien devrait être nommé "dans les prochaines heures", selon l'agence italienne Ansa.

"L'Internazionale et Rafael Benitez annoncent que par consentement mutuel et satisfaction réciproque, ils ont trouvé un accord pour mettre fin de manière anticipée à leur rapport de travail", est-il écrit sur le site du club (www.inter.it).

"L'Inter remercie remercie Rafael Benitez pour son travail à la tête de l'équipe qui a rapporté les succès en SuperCoupe d'Italie et au Mondial des clubs", et "Rafael Benitez remercie l'Inter pour l'expérience professionnelle importante et les victoires obtenues ensemble", ajoute le communiqué officiel. Dans les faits, Benitez a payé pour ses critiques sévères juste après la victoire au Mondial des clubs, à Abou Dhabi, samedi. Il avait déclaré devant la presse que le club ne l'avait pas assez soutenu et que si son équipe n'était pas renforcée au mercato, l'Inter "pouvait contacter (s)on avocat".

Les conditions de la rupture de contrat ne sont pas précisées, mais le langage policé du communiqué laisse entendre que les deux parties sont parvenues à un accord. L'Inter redoutait d'avoir à verser jusqu'à 8 millions d'euros d'indemnités de licenciement.