Raymond Domenech a été nommé sélectionneur de l'équipe de France, a annoncé le président de la Fédération française de football (FFF), Claude Simonet, lundi à Paris lors d'une conférence de presse.

Domenech, 52 ans, était le sélectionneur de l'équipe de France espoirs depuis 1993. «J'ai envie que le nouveau sélectionneur signe un contrat de quatre ans avec des objectifs à atteindre annuellement, a indiqué M. Simonet. Il s'agirait d'un contrat de progrès pour quatre ans.»

Candidat non déclaré, mais introduit par la Direction technique nationale (DTN) dont il est cadre depuis onze ans, Domenech a finalement devancé Jean Tigana et Laurent Blanc, donnés favoris il y a encore quelques jours.

A la tête de l'équipe de France, Domenech succède à Jacques Santini, qui avait annoncé, avant le début de l'Euro 2004, son départ pour le club anglais de Tottenham à l'issue de la compétition européenne où la France a été éliminée en quarts de finale par la Grèce (0-1).

M. Simonet a également annoncé la nomination de René Girard comme sélectionneur des Espoirs. Le choix d'un candidat de la DTN est un retour aux pratiques qui avaient cours avant la nomination de Santini. Entre 1992 et 2002, les sélectionneurs - Gérard Houllier, Aimé Jacquet et Roger Lemerre - étaient tous membres de la DTN.

D'abord considéré comme une possible troisième voie entre le respecté Laurent Blanc, 38 ans (champion du monde en 1998, d'Europe en 2000), et l'expérimenté Jean Tigana, 49 ans (champion d'Europe 1984), qui ont successivement tenu la corde, Domenech s'est mué le week-end dernier, au cours du conseil fédéral et de l'assemblé fédérale de la FFF, en grand favori.

Lors du conseil fédéral, l'intervention du directeur technique national Aimé Jacquet, plaidant en faveur d'un homme issu du sérail - Domenech, sans pour autant le citer -, a fait forte impression sur l'auditoire, dont le président Simonet.

En juillet 2002, Raymond Domenech, homme au profil atypique dans le milieu du football, indépendant de caractère, avait brigué la succession de Roger Lemerre après le fiasco du Mondial asiatique (élimination au 1er tour). Mais sa candidature n'avait pas été retenue.

Joueur professionnel à Lyon (Coupe de France 1973), Strasbourg (champion de France 1979), Paris SG (Coupe de France 1982), Bordeaux (champion de France 1984), Domenech a ensuite été entraîneur-joueur à Mulhouse, puis entraîneur de Mulhouse et de Lyon, qu'il a fait monter parmi l'élite en 1989.

En juillet 1993, il a pris les rênes de la sélection Espoirs, où il a encadré des générations de joueurs talentueux, de Zinédine Zidane à Djibril Cissé, sans gagner d'autre titre que le modeste Tournoi de Toulon (2004).