Robert Waseige estime que les deux principaux adversaires (Espagne et Turquie) de la Belgique désignés par le tirage au sort des éliminatoires du Mondial-2010 de football, dimanche à Durban, sont "sur papier supérieurs" aux Diables Rouges qui devront "éviter avant tout de gaspiller des points contre des équipes à leur portée" pour ensuite espérer.La Belgique a été placée dans la groupe 5 en compagnie de l'Espagne, la Turquie, la Bosnie-Herzégovine, l'Arménie et l'Estonie.

Robert Waseige, dernier coach à avoir qualifié les Diables Rouges pour un grand tournoi international (Mondial-2002), à l'agence Belga: "Ma première réflexion est que la présence de l'Espagne et de la Turquie va compliquer la tâche. Ces deux équipes sont sur le papier supérieures. De manière incontestable mais pas flagrante. Pour autant que la Turquie n'explose pas en plein vol. Il faudra aussi se méfier de la Bosnie.

Tout dépendra à mon avis du mental affiché par les joueurs dès l'entame de la compétition. Il faut se fixer des objectifs abordables. Il faudrait éviter avant tout de gaspiller des points contre des adversaires à notre portée. Je déteste le terme de petites équipes. Il faudrait avoir la concentration et la rigueur nécessaires face aux trois autres équipes du groupe.

S'ils prennent le maximum de points, cela peut aider. Un autre souhait serait de rencontrer, à la maison ou en déplacement, l'un des deux ténors (Espagne ou Turquie) au tout début des qualifications lorsque le championnat d'Espagne, par exemple n'a pas encore pris son rythme de croisière, pour autant que la compétition belge, elle, soit déjà bien partie. L'importance du calendrier n'est donc pas à négliger."