On croyait que Herman Van Holsbeeck avait réuni la presse pour calmer les esprits après la double défaite d’Anderlecht. Mais au lieu de cela, il a lancé un message ferme aux joueurs. "A l’Ajax, on attend une réaction après la défaite de dimanche", dit Van Holsbeeck. "Westerlo a joué sans ses deux meilleurs joueurs - Henrique et Farssi. Un des meilleurs joueurs sur le terrain était Ngolok, un garçon qui était réserve dans nos réserves. C’est inacceptable."

Un problème de mentalité a coûté les trois points à Westerlo. "En tant que direction, on accepte une défaite, mais il y a des façons de perdre. Celle à Westerlo me faisait penser au match nul au Lierse en début de saison. L’état d’esprit en début de match n’était pas le bon. Aux joueurs de montrer qu’il ne s’agit que d’un accident de parcours."

C’est ce que Van Holsbeeck va leur dire ce matin, lors du déplacement à Amsterdam. "S’il y a des joueurs qui ont un transfert en tête, j’ai un conseil à leur donner : c’est dans des matches comme ceux à l’Ajax que des clubs intéressés déterminent si un joueur est prêt pour un championnat plus huppé. On attend une grosse prestation de l’équipe, même si la qualification sera très difficile. On veut montrer qu’on ne méritait pas d’être battus par 0-3, et que si nous avions été plus efficaces en 1re mi-temps, le match aurait pris une autre tournure."

Romelu Lukaku est le joueur qui fait couler le plus d’encre, ces derniers temps. Van Holsbeeck : "Tout le monde devient nerveux : lui-même, son père. Il est vrai qu’il a reçu un petit coup au "Soulier d’or". Tout va très vite pour lui, et il traverse une période un peu difficile. On a eu un entretien avec son manager et son père. Et le coach a parlé avec Romelu. Il est clair qu’il est tributaire des ballons qu’il reçoit. Et quand on ne joue pas bien, comme lors de ce début de saison, il n’en reçoit pas beaucoup. On fait tout pour qu’il retrouve le chemin des filets. Il est déjà possible qu’il "explose" à l’Ajax, demai n."

Concrètement, Anderlecht va encore mieux encadrer son joueur. "Et on va encore plus le protéger. Il est dans la dernière ligne droite de son parcours scolaire, mais en plus de cela, chaque ministre veut qu’il soit présent à l’ouverture de ceci ou de cela. On va alléger son programme extrasportif : il ne doit désormais se concentrer que sur l’école et le football."

A noter, une nouvelle surprenante, hier soir : Mbark Boussoufa n’a pas été repris dans le noyau qui fait le déplacement à Amsterdam, ce matin. Ajax- Anderlecht aurait dû être son match de gloire, dans le stade où il a jonglé 900 fois en tant que garçon de 13 ans pendant la mi-temps d’une rencontre de l’équipe première. Dimanche, il a joué en étant malade et lundi, il est resté chez lui. Hier, il ne s’est pas entraîné avec le groupe : il a fait du travail individuel. Mais, visiblement, il n’est pas assez rétabli. Cela ouvre des possibilités pour Marecek ou Kouyaté. Legear (genou) et Veselinovic (pas qualifié) ne montent pas non plus dans le car.