GENK Réintégré dans le noyau A depuis trois semaines, après avoir été prêté à Renaix la saison dernière, Hocine Chebaïki constituait sans aucun doute la plus grosse surprise de la sélection de Jos Daerden à Genk.

«Je fus moi-même très étonné de ma titularisation! avoua l'intéressé au coup de sifflet final. Cela faisait, en effet, cinq mois que je ne m'entraînais plus quotidiennement. J'étais, dès lors, conscient que je ne tiendrais pas tout le match contre les Limbourgeois. Le coach le savait, lui aussi, très bien et m'avait juste demandé de donner tout ce que je pouvais sur mon flanc le plus longtemps possible. A la pause, je lui ai dit que je commençais à ressentir la fatigue, notamment à cause d'une mauvaise hydratation. Raison pour laquelle je n'ai pas hésité à demander mon remplacement par la suite. Je suis, aujourd'hui, encore loin physiquement mais je travaille très dur, à présent, pour combler au plus vite mon retard sur mes partenaires. J'espère retrouver une condition optimale dans un mois. Et j'en profite, également, pour goûter au plaisir d'évoluer à nouveau parmi l'élite...»

© Les Sports 2004