BEVEREN Exclu en début de partie, le défenseur serbo-monténégrin du Standard ne décolérait pas, deux heures plus tard, à la sortie des vestiaires: «Je ne comprends pas les motivations de l'arbitre quand il décide de m'exclure. Ce carton rouge est injustifié. Je n'ai jamais essayé d'interrompre l'action ni même de commettre une faute volontaire d'antijeu. Mon adversaire essaye de me lober et, en me retournant, le ballon touche mon bras. La D 1 belge n'a pas besoin de tels directeurs de jeu. Surtout dans des matches aussi importants. L'arbitre était effrayé par l'enjeu. Avant le match, il s'est rendu 5 fois aux toilettes. Il était beaucoup trop stressé. C'est la première fois que je subis une telle sanction aussi rapidement. Fort heureusement, mon exclusion n'aura pas eu trop d'incidence car, même à 10, mes partenaires ont réalisé du très bon travail grâce, notamment, à l'expérience de joueurs comme Milan et Sergio. Nous avons encore notre sort entre nos mains. Il faudra donc battre Gand et espérer un partage entre Genk et Charleroi.»

© Les Sports 2005