ANDERLECHT «Ce que certains n'ont pas voulu m'offrir, les supporters et, surtout, les joueurs l'ont fait », a commenté le défenseur du Sporting laissé dans les tribunes pour son match d'adieu à Anderlecht. «Cela fait du bien: c'était vraiment sympa et tout à fait spontané de leur part. Cela prouve que j'ai tout de même été un minimum apprécié par ce groupe. Pour certains, cela fait des années qu'on se côtoie. Mais c'est une page qui se tourne, après avoir passé un tiers de ma vie au Sporting. Je ne retiendrai que les bons moments, comme le match contre la Lazio ou les rencontres de Ligue des Champions en général. Mon premier titre aussi, en 94-95. Certains joueurs resteront de vrais amis: comme Baseggio, Zetterberg, etc. Je leur souhaite, comme au club, de connaître encore beaucoup de succès. Le président m'a dit que je serai toujours le bienvenu ici. Hugo Broos? Il a voulu venir me parler mais je crois que cela ne servait à rien d'entamer une discussion... hypocrite. Je ne veux retenir que du positif!»

© Les Sports 2004