BRUGES L'adjoint d'Ariel Jacobs mettait le doigt sur ce qui avait vraiment foiré hier. «On a vu plusieurs fois le Cercle et on savait très bien que cette équipe a l'art d'endormir son adversaire et de la faire jouer à son rythme. On a montré plusieurs fois qu'on était capable d'évoluer à un rythme bien plus élevé mais on est quand même tombé dans le piège.»

C'est là la plus grosse erreur commise par les Loups mais il y en a forcément d'autres. «Nos joueurs ont du talent, mais sans enthousiasme, il n'y a aucune équipe qui sait prendre des points. J'ai noté très peu de qualités au Cercle mais ils ont joué avec un coeur gros comme ça et je leur tire mon chapeau. C'est vrai, nous sommes déçus, parce que nos jou- eurs sont capables de faire tellement mieux. Nos garçons étaient abattus dans le vestiaire parce qu'ils savent qu'ils sont passés à côté de leur match. Personne ne l'a fait exprès. Mais ils savent qu'ils ont laissé filer une occasion de bien se placer au classement.»

© Les Sports 2003