ÉVOCATION

Valence, c'est un bon souvenir pour Anderlecht. Le cru 1983 du Sporting avait éliminé les Espagnols en quart de finale de la Coupe de l'UEFA. Les joueurs de Paul Van Himst étaient allés gagner à Valence (1-2) et avaient confirmé lors du match retour au Heysel, devant 39000 spectateurs (3-1). Quelques semaines plus tard, les Bruxellois s'adjugeaient le trophée européen au terme d'une finale remportée contre Benfica. «J'avais marqué au match aller? Je ne m'en souvenais même plus», avoue Franky Vercauteren qui, avec Jacky Munaron, avait participé aux deux victoires belges. Pourtant, c'est bien l'actuel entraîneur adjoint d'Hugo Broos -resté, lui, sur le banc face aux Espagnols-qui avait mis son équipe sur la voie du succès dans le stade Luis Casanova de Valence. Dès la 3e minute, il avait trompé la vigilance de Manzaneda... Et si Solsona avait égalisé juste avant la mi-temps, Coeck avait inscrit un but pratiquement synonyme de qualification, avant même le match retour.

Sur les deux confrontations, l'ancien Diable Rouge Jacky Munaron avait concédé deux buts aux attaquants hispaniques. Lors du match retour, Ribes avait réduit le score, pour l'honneur, après les cinq minutes décisives qui avaient permis à Brylle (35e) et à De Groote (39e) d'entériner l'accès aux demi-finales. Brylle, encore lui, avait scellé le score. «C'était une très belle époque, où Anderlecht ne craignait personne sur la scène européenne », raconte Jacky. «La preuve, c'est que nous avions remporté la compétition», enchaîne Franky. Avant de préciser: «C'est vrai que, durant notre parcours, nous n'avions pas rencontré les meilleures équipes du moment. Ce n'était pas la Ligue des Champions d'aujourd'hui!»

Il reste cependant un enseignement que l'on peut tirer de ce duel belgo-espagnol, 21 ans plus tard: «Valence a conservé la même philosophie. Il n'y avait pas de grand nom à l'époque, mis à part Kempes. Ce n'est toujours pas devenu le Real avec une panoplie de vedettes, mais la force des Espagnols réside toujours dans le collectif...»

© Les Sports 2004