Relisez notre chat spécial "campagne européenne du Standard"

Football

David De Myttenaere

Publié le - Mis à jour le

Relisez notre chat spécial "campagne européenne du Standard"
© BELGA

Le Standard ne jouera pas les demi-finales de l’Europa League. Tous les espoirs étaient permis après la défaite 2-1 lors du quart aller à Hambourg. Mais les Rouches, obligés de gagner hier, ont encore perdu face aux tombeurs d’Anderlecht (1-2) et sont à leur tour éliminés.

On a longtemps cru revivre le scénario du match aller, hier à Sclessin. Comme à Hambourg, l’équipe locale a d’emblée pressé pour essayer d’imposer son jeu et d’ouvrir le score. L’équipe visiteuse a laissé passer l’orage - grâce notamment à une parade de Rost sur une tête plongeante de Mbokani - et a, elle-même, ouvert le score

A la 20e minute, Zé Roberto s’infiltrait. Son centre, dévié par Witsel, déstabilisait toute l’arrière-garde liégeoise, y compris Bolat, et Petric n’avait aucune difficulté à pousser le ballon de la tête au fond des filets (0-1) pour jeter un sacré coup de froid sur Sclessin, jusqu’alors bouillonnant.

Comme les Allemands l’avaient fait chez eux, les Liégeois ont réagi et ont réussi à égaliser. A la 33e minute, De Camargo se faisait oublier au deuxième piquet pour se retrouver seul à la réception d’un coup franc de Pocognoli, déjà auteur d’un assist à Hambourg. L’attaquant plaçait un coup de tête subtil pour tromper Rost (1-1).

Hélas pour les Standardmen, la comparaison avec le match aller s’est arrêtée là. Car juste après l’égalisation, sur un centre a priori anodin délivré par Aogo, Petric y allait d’un superbe retourné acrobatique entre Pocognoli et Sarr pour surprendre une deuxième fois Bolat (1-2).

Pour passer, le Standard devait marquer trois fois, sans concéder de but supplémentaire La fin du superbe parcours européen des champions de Belgique semblait inéluctable, à moins d’une deuxième mi-temps à la Standard-Red Bull Salzbourg (de 0-2 à 3-2...). Mais les Allemands ont été bien mieux gérés que les Autrichiens. Rost, notamment, sortait un nouvel arrêt décisif sur un tir à bout portant de Mbokani.

La Belgique a donc perdu son dernier représentant sur la scène européenne, sans marquer les points qui lui manquaient pour que le champion de la saison prochaine soit directement qualifié pour les poules de la Ligue des Champions Mais les Standardmen, forcément très déçus, peuvent sortir la tête haute après un parcours qui reste historique pour le club. Le dernier but de Guerrero dans les arrêts de jeu n’était d’ailleurs qu’anecdotique.

Il ne leur reste que les playoffs 2, où ils doivent espérer que la défaite à Genk (avec une équipe B pour préparer Hambourg) ne leur laisse pas des regrets

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous