Répétition générale pour l’Afrique du Sud

Football

Thomas Busiau (avec Belga)

Publié le

Répétition générale pour l’Afrique du Sud
© Photo News

Le coup d’envoi de la 8e Coupe des Confédérations (retransmise sur Eurosport et, à partir de dimanche en huit, sur la RTBF) sera donné ce dimanche à l’Ellis Park de Johannesburg, une arène qui abritera sept matchs de la Coupe du Monde 2010 et qui est surtout réputée pour accueillir les Springboks en rugby. Les "Bafana Bafana" seront opposés à l’Irak (16 h, il n’y a pas de décalage horaire par rapport à la Belgique) quelques heures avant que la Nouvelle-Zélande ne donne la réplique à l’Espagne.

Coupe du roi Fahd à sa création en 1992 et longtemps compétition bisannuelle, la Coupe des Confédérations se déroulera désormais tous les quatre ans, une année avant le Mondial et dans le pays qui abritera ce dernier. Elle accueille huit équipes : le pays organisateur (Afrique du Sud), le champion du monde (Italie) et les six champions continentaux (Espagne, Brésil, Etats - Unis, Egypte, Irak et Nouvelle-Zélande).

Le "festival des champions", surnom officieux de l’épreuve, propose un plateau relevé par la présence de stars comme Kaká, Pato, Maicon, Robinho, Casillas, Xavi, Fabregas, Torres, Villa, Buffon, Cannavaro, Gattuso, Pirlo ou Toni. Mais aussi Ahmed Hassan, Oguchi Onyewu et Elrio van Heerden, trois ex-joueurs de notre compétition et autant de stars qui ne se plaignent pas de voir leurs vacances supprimées.

Tournoi relevé mais court sur la durée (le lauréat enchaînera cinq matches en quatorze jours maximum), la Coupe des Confédérations permettra de jauger le Brésil, l’Italie et l’Espagne mais aussi de constater si l’Afrique du Sud est capable de jouer un rôle alors que ses dernières prestations sont plutôt alarmantes. Outre le volet sportif, cette compétition sera également un test d’ampleur sur les capacités d’organisation de l’Afrique du Sud à un an moins deux jours du coup d’envoi de la Coupe du Monde 2010, puisque cette Coupe des Confédérations constitue le premier grand évènement planétaire, au niveau du ballon rond, sur le continent africain.

Les stades sud-africains où vont se jouer les matches de la Coupe des Confédérations doivent être adaptés à la dernière minute pour le football, après avoir accueilli récemment des équipes de rugby. Les rugbymen des Lions britanniques et irlandais et l’équipe sud-africaine des Northern Bulls ont joué depuis fin mai dans les stades de Rustenburg (nord-ouest), Johannesburg et Bloemfontein (centre), et Pretoria, utilisés pour la Coupe des Confédérations. Résultat : il reste peu de temps pour apposer les panneaux publicitaires appropriés dans les stades, faire disparaître les marques sur le terrain et réduire la hauteur de la pelouse. "Il faut faire des changements énormes dans un laps de temps très court", confesse le président des compétitions pour le comité local d’organisation (LOC) de la Coupe des Confédérations et du Mondial, Derek Blanckensee.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous